Mon avis sur Les Misérables, le film de Tom Hooper

par Yome NetSan @ 18 février 2013

Comme un signe du destin, j'ai retrouvé lors de mon second weekend de rangement, le Playbill de l'Imperial Theatre avec plusieurs autres souvenirs datant de juillet 1997. C'est donc de bonne humeur que je suis allé voir le film Les Misérables,  et une évidence s'impose en sortant de ce film : il ne faut JAMAIS tenir compte des critiques.

Non, ce film ne peut pas plaire à tout le monde. Si on ne supporte pas d'entendre chanter pendant 2h30, si on est fanatique du roman et que l'on cherche une adaptation parfaite ou si simplement on n'aime pas voir un film en anglais, il ne faudrait peut-être pas le voir. Oui, on peut le voir comme la pire adaptation du roman de Victor Hugo, mais ce serait le considérer pour ce qu'il n'est pas.

Il faut respecter les goûts de chacun, mais en aucun cas on ne peut dire, de manière objective, que c'est un mauvais film, que les décors sont horribles, que l'histoire est niaise ou kitch, que Tom Hooper l'a filmé avec ses pieds. A croire que je n'ai pas vu le même film que la majorité des "journalistes" que j'ai lu mercredi ou qu'ils se sont donnés le mot de descendre chaque détail par protectionnisme parce que "c'est encore un film hollywoodien qui dénature une œuvre française". Manque de pot, ce qu'ils reprochent généralement au scénario vient de l'adaptation de 1980 des français Claude-Michel Schönberg et Alain Boublil et non des "américains" qui sont en fait britanniques, australiens, etc.

Je ne suis pas "critique de cinéma" et encore moins cinéaste donc je vais me contenter de donner mon avis sans assener de vérité absolue comme certains le font à coups de "faut-il aller le voir ?" ou "il aurait fallu faire autrement".

Lire la suite de l'article ici...

Ivre d'émotion, il pleure devant les Miz... et plusieurs fois !

par Yome NetSan @ 13 février 2013

26 Juillet 1997 Imperial Theatre
26 Juillet 1997 Imperial Theatre
Il y a 16 ans, j'ai eu la chance de passer une partie de mes vacances d'été aux Etats-Unis, à Long Island, et j'y ai fait deux découvertes musicales majeures, de celles qui me poursuivent encore aujourd'hui presque quotidiennement. J'ai déjà parlé en long et en large de la première, Phish, et aussi étrange que cela puisse paraître, je veux faire un article sur la seconde depuis l'ouverture de ce site.

Il s'agit du musical Les Misérables, que j'ai vu à Broadway à l'Imperial Theatre le 26 juillet 1997.

Ce jour là, j'ai vu un spectacle magnifique, plus proche d'un opéra que de ce que l'on s'imagine d'une comédie musicale. Pas de dialogues parlés entrecoupés de chansons, car ici tout est chanté. Pas non plus de danse, il n'y a aucune chorégraphie comme on en voit sur les récentes productions françaises car les chanteurs jouent réellement comme dans une pièce de théâtre, ou un opéra justement. Chaque thème correspond à un sentiment ou à une situation psychologique. Cela renforce la cohérence musicale de l'ensemble et rapproche certains personnages à des moments cruciaux de leur vie comme Jean Valjean qui décide de "disparaître" pour recommencer sa vie et Javert qui "disparaît" pour de bon, lui.

J'ai été aussi soufflé par la mise en scène, les jeux de lumières et les effets comme la scène tournante ou le voile semi transparent sur lequel sont projetés des images.
Mes amies et moi sommes sortis de ce spectacle complètement retournés émotionnellement et avons pleuré pendant encore 15 minutes dans la rue !

J'ai immédiatement acheté le double CD Original Broadway Cast Recording et je n'ai eu de cesse de l'écouter régulièrement durant toutes ces années, en essayant de visualiser les images figées dans ma mémoire. Il n'existe malheureusement aucune vidéo complète du spectacle tel qu'il est joué sur scène mais uniquement des concerts anniversaires (pour les 10 et 25 ans), en costumes et avec un minimum de mise en scène.

Lire la suite de l'article ici...

Michel Ancel et Ubisoft Montpellier contre le report de Rayman Legends

par Yome NetSan @ 12 février 2013

Suite au report de dernière minute de Rayman Legends, la future bombe de la WiiU, pour une sortie multi plate-forme en septembre, de nombreuses voix se sont fait entendre. Mais ces photos de Michel Ancel lui-même et de l'équipe de développement d'Ubisoft Montpellier font plaisir à voir, dans un sens.

Work in progress : Gēmu-kan version 1

par Yome NetSan @ 11 février 2013

Les travaux pour transformer mon grenier en véritable Gēmu-kan (salle de jeu) n'étant pas prévus pour un avenir proche, il fallait que je trouve un moyen pour sortir mes collections de leurs cartons... Parce que bon, l'archéologie c'est sympa mais au bout de 2 ans, ça commence à faire...

Mes jeux récents se trouvent déjà dans le salon mais la très grande majorité de mes CDs, DVDs musicaux et jeux rétro sont encore entassés dans un cagibi, avec d'autres cartons de souvenirs, photos, accessoires de "loisirs créatifs", de bricolage...

Exemple de carton
Exemple de carton

Lire la suite de l'article ici...

La console parfaite

par Yome NetSan @ 6 février 2013

Je parle souvent ces derniers temps de la Super Nintendo comme étant la dernière console parfaite. Je veux dire par là que c'est la dernière console à être vraiment "plug and play" et sans défaut inhérent à sa conception.

Je m'explique.

Cette console n'avait pas besoin d'autre chose que d'elle même pour fonctionner. Aucun accessoire "obligatoire" comme une carte mémoire ou un câble particulier (bon sauf au Japon où Nintendo n'avait pas mis les câble, se basant sur le fait que tout le monde avait déjà une Famicom).

C'est aussi la dernière qui faisait parfaitement tout ce qu'elle était sensée faire à son niveau. Il ne faut pas se mentir, on est passé d'une 2D magnifique à une 3D toute pourrie avec les générations suivantes. Et encore maintenant, là où un Rayman Origins est magnifique et sans problème de collision, aucune jeu en 3D n'arrive à ce rendu visuel et il reste toujours des bugs comme des personnages qui passent à travers les murs ou qui courent sans fin contre les murs en glissant (c'est un test que je fais sur presque tous les jeux que j'essai).
Je ne me rappelle pas non plus avoir eu de bug dans un jeu de l'époque (du genre qui bloque la progression) ou de perte de sauvegarde. Il n'y avait pas de mise à jour possible et ceci explique peut-être cela car il fallait que les jeux soient parfaits au moment de leur commercialisation.
Le support cartouche était aussi plus fiable et plus facile d'utilisaton que les CDs : pas de rayure sur le disque, pas de chargement, les enfants pouvait changer de jeu sans donner de sueur froide aux parents.
Enfin, 20 ans après, ces consoles et ses jeux fonctionnent touours aussi bien alors qu'il est fréauent d'entendre parlé de pannes sur les consoles récentes et je ne parle pas des jeux dématérialisés ou des DLC qui ne seront plus disponibles dans un futur plus ou moins proche...

Bref, elle faisait moins de chose que les consoles actuelles, c'est certain, mais elle le faisait bien, parfaitement même.

Cette petite réflexion n'aurait pas mérité un article à elle seule mais il se trouve qu'après des mois de teasing plus ou moins subtiles (ici ou par exemple), Pix'n Love vient de lancer les précommandes de La Bible Super Nintendo en version collector Control Deck (avec un beau coffret numéroté et des illustrations d'Orioto) et en version normale Classic Set.

Lire la suite de l'article ici...

Ben a peur et dit ce que vie Neals (Ben Harper et disques vinyles)

par Yome NetSan @ 5 février 2013

Avec l'arrivée de Get Up!, ma collection de vinyles de Ben Harper s'agrandie encore. Celle-ci est presque complète car il ne me manque que White Lies for Dark Times avec Relentless7 et surtout Pleasure and Pain, son premier disque de 1992 en duo avec Tom Freund. L'édition d'origine limitée à 1500 exemplaires est inaccessible mais j'ai appris récemment qu'il avait été réédité en 2012.
Bon, il doit certainement me manquer quelques singles d'époque mais il faut savoir rester modeste.

Lire la suite de l'article ici...

Un mois tranquille

par Yome NetSan @ 1 février 2013

Depuis un mois, j'applique ma bonne résolution de l'année qui consiste à ne plus donner mon avis à tout bout de champ. Je me contente de profiter de ce que j'ai en prenant du recul sur ce qu'il se passe... et il s'en passe des choses dans mon petit univers ! 

Liens

NetSan NetworBouncing Around Euroom - My European Phish Journal
The Mook of LovePix'n Love Sakura 2009
Yome's TwitterMusique Vivante - Concerts



Check Google Page Rank


Recherche avancée

Now doing...

Now Reading...
The Legend of Zelda
Hyrule Historia

Now Playing...
Wii U : The Legend of Zelda
Twilight Princess HD

Now Reading...
The Legend of Zelda
Art & Artifacts

Now Playing...
Android
Mini Metro

Now Listening...
Phish
1995-06-26 SPAC

Now Listening...
Kamasi Washington
2016-06-10 Bonnaroo Festival

Now Playing...
My Nintendo Picross
Zelda : Twilight Princess

Now Listening...
Youn Sun Nah
Down By Love

Now Listening...
Ibrahim Maalouf
Alcaline, Le Concert

Now Listening...
Babet
Piano Monstre

Now Listening...
MC Solaar
Prose Combat (Ed. limitée)

Now Listening...
Jazz Is PHSH
2017-02-16 Brooklyn, NY