1 an déjà...

par Yome NetSan @ 25 juin 2010

Catégories

Musique | Michael Jackson

Mots-clés

|

Il n'est jamais trop tard pour découvrir les Beatles !

par Yome NetSan @ 18 juin 2010

Après avoir découvert les Rolling Stones l'année dernière grâce au film Shine a Light de Martin Scorsese, j'écoute réellement pour la première fois les Beatles grâce à un jeu vidéo. Il serait en temps ! Bien entendu, je n'étais pas totalement étranger à la musique de ces deux groupes, mais je n'avais entendu que les "classiques" sortis de leur contexte, à savoir les albums originaux.

Pour moi, les Beatles se résumaient à des chansons pop simplistes et désuètes au son mono, vieux et ringard, comme Love me Do, A Hard Day's Night, Can't Buy me Love, I Want to Hold your Hand ou She Loves You. A côté de ça, il y avait quelques morceaux "à part" comme Hey Jude ou Let it Be.
Pour le reste, je préférais généralement les reprises faites par d'autres artistes comme Come Together par Michael Jackson (la tête que j'ai fait quand ma mère m'a dit, alors que je regardais pour la dixième fois Moonwalker, que c'était une reprise !), Something par k's Choice, While my Guitar Gently Weeps et A Day in the Life par Phish (bien que je n'ai pas accroché à leur reprise du White Album en entier lors de leur premier Halloween Costume), Strawberry Fields Forever par Ben Harper ou With a Little Help from my Friends par Joe Cocker. C'est un peu comme Hallelujah de Leonard Cohen dont je préfère 1000x la moindre reprise à l'original, notamment celles de Gert Bettens et de Jeff Bukley.

 

 

 

Le seul album que je connaissais en entier était Sgt. Pepper's Lonely Heart Club Band. Bon début quand même. Il s'agit d'un de mes albums préférés, tout confondu. J'adore l'ensemble cohérent de tout le disque malgré la disparité dans les styles de chansons. Le côté "album concept" et les sonorités très psychédéliques font qu'il est très intéressant mais pas forcément facile à écouter.

Puis, j'ai joué à The Beatles : Rock Band sur Playstation 3 et j'ai réalisé à quel point j'avais une vision limitée du groupe.

 

 

Les chansons me sont tout à coup apparues beaucoup plus complexes que ce que j'imaginais, que ce soit celles des débuts ou les plus "récentes". Les détracteurs de ce genre de jeux musicaux n'y ont visiblement jamais joué parce que personnellement, cela me fait écouter une musique bien différemment. Une sorte d'éducation musicale ludique. Cela permet de séparer les instruments plus facilement avec un repère visuel. Je n'ai pour l'instant joué qu'en tant que guitariste (on alterne entre les riffs de Georges Harrisson et les rythmes de John Lennon) mais j'ai hâte de me glisser dans la peau de Paul McCartney et de m'essayer à la batterie de Ringo Star.

Mais avant même ma musique, ce sont les visuels du jeu qui m'ont bluffé. Le partie pris stylisé des membres du groupe est déjà plutôt sympa mais la fidélité des environnements rajoute à l'expérience. A ce niveau, la vidéo d'introduction du jeu (ci-dessous) m'a mit la mâchoire part terre. Parallèlement à ça, le mode histoire du jeu suit de manière très fidèle aussi l'histoire du groupe. Et j'en ai découvert aussi par la même, comme le fait qu'ils n'ont plus joué de concerts durant leurs 4 dernières années (sur une carrière d'environ 10 ans c'est pas mal...). Le jeu a d'ailleurs tiré avantage de cet impossibilité de représenter le groupe sur scène pour plus de la moitié de l'histoire (à l'exception de la dernière séquence sur le toit de leur studio). Chaque chanson commence dans le studio d'enregistrement et après quelques dizaines de secondes, le groupe part dans des voyages oniriques qui collent parfaitement à l'ambiance de l'époque. Que ce soit dans le sous-marin jaune de la chanson du même nom ou dans un champ de fraise à forte consonance hippie, aucun de ses rêves ne se répète sur plusieurs morceaux. D'un sérieux handicape, Harmonix a su faire un des gros points forts du jeu qui casse complètement la monotonie des autres Rock Band.

Tout ça m'a donné envie d'écouter plus en profondeurs les albums originaux. Je me suis focalisé sur les derniers albums en commençant par Abbey Road. Pourquoi celui-ci ? En lisant la fiche du jeu sur Wikipedia, j'ai vu qu'ils parlaient de la spécificité de la Wii concernant le "medley d'Abbey Road". Un medley de 16 minutes ??!! Moi qui affectionne les morceaux biscornus et les innovations d'écriture et d'enregistrement, cela a particulièrement attisé ma curiosité.
Et bien je n'ai pas été déçu ! Je connaissais bien entendu quelques morceaux comme Come Together, Something et Here comes the Sun mais tout le reste m'a littéralement atomisé. Que ce soit les morceaux un peu "légers" comme Maxwell's Silver Hammer ou Octopus's Garden ou les énormes riffs blues rock de Oh! Darling et I Want You (She's so Heavy). Ce dernier est particulièrement puissant et complètement à l'opposé de ce dont je pensais capable les Beatles.
Et le medley est tout simplement magnifique. Les morceaux s'enchaînent si naturellement qu'on croirait un long morceau composé d'une traite, alors qu'il s'agit d'un collage de chansons non terminées. La conclusion de ce tour de force avec les différentes reprises de thèmes dans Carry that Weight et The End a définitivement finit de me mettre KO.
Une fois le jeu terminé, je pensais m'acheter l'album Sgt Pepper's sur le Playstation Store mais il s'agira sans aucune hésitation d'Abbey Road.

J'ai poursuivi mes écoutes par Revolver, Magical Mystery Tour, Robber Soul, the White Album et Let it Be. Plus je remontais dans le temps, moins ce que j'entendais me plaisait. Je n'ai pas du tout pu finir l'écoute du White Album qui reste pour moi indigeste. J'ai donc eu la confirmation qu'il ne s'agissait pas de l'interprétation de Phish le 31 octobre 1994 qui n'allait pas mais bien les morceaux originaux auxquels je n'accroche pas, malgré quelques perles comme Cry Baby Cry.

Par un habile concours de circonstances, j'ai obtenu le téléchargement gratuit d'un concert sur livephish.com en achetant l'application iPhone officielle du site. J'avais un vague souvenir d'un groupe que j'aime qui avait repris Dig a Pony. En faisant une recherche sur ce site, je suis tombé sur le concert de Trey Anastasio du 13 mai 2005 au Hammerstein Ballroom de New York où, en plus de reprendre ce fameux morceau, il a joué en guise de rappel une partie du medley d'Abbey Road ! La question ne s'est donc plus trop posée sur quel concert mon choix allait se porter. J'y ai ajouté 2 autres rappels de la même époque où il a repris Come Together et I am the Walrus !

Les Beatles sont omniprésents !

 

 

Rêves japonais

par Yome NetSan @ 17 juin 2010

Je suis allé au Japon l'année dernière pour un voyage entre traditions et jeux vidéo avec l'éditeur de livres et de magazines sur le retro gaming : Pix'n Love. J'ai visité Kyōto, Osaka et Tōkyō et ce fût un voyage décisif pour moi. J'ai tout aimé là bas : le temps, l'ambiance, les gens, les rues, les temples...
Mon seul regret est de ne pas avoir rencontré plus de locaux et il est clair que je veux y retourner un jour.

Il y a 10 ans, Phish revenait d'une tournée de 7 concerts au Japon. C'est la dernière fois qu'ils ont joué hors du continent américain. A part 3 apparitions à New York le mois précédent, le dernier concert de Phish datait du nouvel an 2000 où ils ont joué au milieu des marais de Floride de minuit à 8h du matin non stop, devant plus de 70 000 fans. Le premier concert à Tōkyō s'est déroulé dans un club de 500 personnes...

Plusieurs comptes-rendus de voyage et journaux (en anglais) nous donne un aperçu de ce que c'est de voir Phish au Japon et, après les avoir lu, je pense que préfèrerais l'annonce une nouvelle tournée là bas plutôt qu'en Europe. Ces articles m'ont rappelé les sentiments que j'ai eu à arpenter les rues d'Ikebukuro et Shinjuku seul.
Si une tournée au Japon devait arriver, rien au monde ne pourrait m'empêcher de faire le voyage. Oui, je sais, c'est presque ce que j'avais dit à propos de la tournée d'été cette année...

 

Hidden Track :

 

Dr. Pauly sur Coventry Music Blog :

 

Mr. Miner's Phish Thoughts :

 

D'autres pages et téléchargements :

 

Le cinquième concert de cette tournée, joué le 14 juin 2000 à Fukuoka, est disponible en CD et téléchargement en tant que Live Phish Volume 04.


Catégories

Musique | Phish

Mots-clés

| | | | | | |

Enfin Pix'n Love Rush !

par Yome NetSan @ 17 juin 2010

J'en parlais il y a quelques temps, les amis de Pix'n Love se sont associés à Pastagames (dont le superbe Maestro! Jump in Music sur DS a aussi été adapté à petit prix sur l'AppStore) pour faire un jeu iPhone plein de pixels !

Et oui, moi l'anti-Apple, je parle d'un jeu iPhone ! Et pour le coup, je l'ai même acheté en empruntant l'iPod Touch de mon frangin, c'est dire ! Bon, il y a aussi eu l'application officielle livephish.com qui est arrivée cette semaine donc ça faisait 2 bonnes raisons ;)

Donc Pix'n Love Rush est un jeu de plate-forme où il faut attraper les pixels (+) en évitant les pixels (-) et les ennemis. Les niveaux sont aléatoires et les parties sont de 5 minutes. Le but étant bien entendu de faire le plus gros score dans le temps imparti. Au fur et à mesure de l'augmentation des combos, le style visuel change pour différentes vieilles consoles (GameBoy, Game & Watch, Virtual Boy, etc.). Les graphismes sont d'ailleurs inspirés du jeu 03-Pixel! de Pastagames et Arkedo, sorti en début d'année sur le XBLA, mais le lien entre les 2 jeux s'arrête là.
Oh, one last thing... La musique chiptune est tirée de l'album de Sidabitball sorti chez Pix'n Love aussi.

Si jamais le prix hallucinant de 0,79€ est encore trop cher, il est encore possible de le gagner en envoyant un simple mail au distributeur (cf. lien sur le blog de Pix, ci-dessous).

Le lien iTunes : http://itunes.apple.com/fr/app/pixn-love-rush/id373962521?mt=8
La news chez Pix'n Love (avec une vidéo) : http://www.editionspixnlove.fr/annoncedetail.php?ID=54
Sur le Blog de Pix : http://www.gameblog.fr/blogs/pixnlove/p_9218_go-go-go-pix-n-love-go
Le test d'IGN (8,5/10) : http://uk.wireless.ign.com/articles/109/1096740p1.html

D'autres news datant d'avant sa sortie :

Le summer tour a commencé !

par Yome NetSan @ 14 juin 2010

Phish a débuter ce vendredi, en même temps que la coupe du monde de foot, sa tournée d'été à travers les Etats-Unis. Le coup d'envoi a été donné dans un énorme stade de football à Chicago.

En seulement 3 jours ils ont déjà joué 59 morceaux sans aucune répétition et avec 3 nouveautés (2 étant des reprises).

La tournée en temps réel sur Phish.com.
Des comptes-rendu et téléchargements sur Mr. Miner's Phish Thougths.
Les enregistrements amateurs mais de superbe qualité sont dispos sur bt.etree.org.
Les enregistrements pro peuvent être achetés en MP3, Flac, Flac-HD ou CD sur livephish.com. Il y a d'ailleurs une super appli iPhone/iPod Touch pour écouter les concerts.

 

6/11/2010 TOYOTA PARK, CHICAGO, IL
I. Down With Disease, Wolfman’s Brother, Possum, Boogie On Reggae Woman, Reba > Jesus Just Left Chicago, The Divided Sky, Golgi Apparatus, David Bowie
II. Light > Maze, Ghost > Limb By Limb, Prince Caspian, The Horse > Silent in the Morning, Run Like An Antelope, Show Of Life*
E: Cavern, Julius
*debut

6/12/2010 BLOSSOM MUSIC CENTER, CUYAHOGA FALLS, OH
I: Look Out Cleveland*, Ocelot, Water in the Sky, Stash, The Ballad of Curtis Loew, Sample in a Jar, Time Turns Elastic, Mike’s Song > I Am Hydrogen > Weekapaug Groove
II: Rock and Roll > Harry Hood > Backwards Down the Number Line > Twenty Years Later, Instant Karma*, The Oh Kee Pa Ceremony > Suzy Greenberg > Waste, Character Zero
E: The Squirming Coil
*debut

6/13/2010 HERSHEYPARK STADIUM, HERSHEY, PA
I: Gotta Jibboo, Chalk Dust Torture, Fluffhead, Funky Bitch, Runaway Jim, NICU, Horn, It’s Ice, Bouncing Around the Room, Sparkle, Split Open and Melt
II: Drowned > Tweezer > Twist, Piper > Free, Wading in the Velvet Sea, You Enjoy Myself
E:  Bold As Love

Catégories

Musique | Phish

Mots-clés

| | | | | |

Zelda cueille le Lotus

par Yome NetSan @ 10 juin 2010

Lotus est un jam band américain dont le style oscile entre électronique, funk, disco et jazz. Entièrement instrumentaux, leurs concerts font la part belle aux improvisations et aux morceaux de 20 minutes.

Tout comme Phish et la majorité des jam bands, l'enregistrement et la diffusion gratuite de leurs concerts est encouragé. On en trouve d'ailleurs un bon paquet sur le site Archive.org, avec une qualité de son exceptionnel. D'autres prestations sont aussi disponibles en qualité soundboard sur livedownloads.com

Voici un petit aperçu de ce qu'ils jouent :

 

Mais pourquoi parler de Zelda dans le titre ? Parce qu'ils ont l'habitude depuis quelques temps d'incorporé les thèmes de The Legend of Zelda (NES) au milieu d'une impro ! Un très bon concert qui contient une telle séquence peut se télécharger gratuitement ici : Lotus Live at The Note on December 30, 2009. A ma connaissance, il s'agit du seul groupe professionnel qui a un thème de jeu vidéo dans leur musique...

 

Mais ne vous arrêtez pas à ce thème, toute leur musique est excellente !

http://lotusvibes.com/
http://en.wikipedia.org/wiki/Lotus_(American_band)

Troph'facebook

par Yome NetSan @ 7 juin 2010

Mes derniers trophées sur facebook

Liens

NetSan NetworBouncing Around Euroom - My European Phish Journal
The Mook of LovePix'n Love Sakura 2009
Yome's TwitterMusique Vivante - Concerts



Check Google Page Rank


Recherche avancée

Now doing...

Now Listening...
Trey Anastasio
2017-05-31 Red Rocks

Now Listening...
Vulfpeck
2017-05-31 Red Rocks

Now Playing...
Nintendo 3DS
Bye-Bye BoxBoy!

Now Listening...
Thelonious Monk
Riverside Sessions 1/15

Now Listening...

Now Reading...
Michael Jackson
33 1/3 : Dangerous

Now Reading...
Pix'n Love
L'Histoire de Metroid

Now Playing...
Jeu de société
Dixit Odyssey

Now Listening...
Ibrahim Maalouf
La vache (BOF)

Now Listening...
Pink Floyd
1971 REVERBER/ATION

Now Playing...
The Legend of Zelda
Breath of the Wild (Switch)

Now Listening...
Circles Around The Sun
2017-06-09 Boulder Theater