Combat d'exo-squelettes

par Yome NetSan @ 8 June 2015

Mais, de quoi Emmet a-t-il si peur ?

More

Catégories

Lego

Mots-clés

|

88 Miles, retour vers le futur du jazz

par Yome NetSan @ 20 May 2015

Mon fils est comme moi.
Depuis qu'il m'a vu jouer à Captain Toad Treasure Tracker et Super Mario 3D World et qu'il y a lui-même goûté, il ne parle plus que de ça à tout le monde. Il construit des niveaux en Clipo, fait des dessins et regarde des "Let's play" sur Youtube à tel point qu'il connait les niveaux par cœur avant même de les avoir atteint pour la première fois ! Il marche par "phases d'obsession" : avant ça c'était les trains, après les Lego et les Mixels et, dans une semaine, il aura oublié tout ça et sera parti sur autre chose.
C'est une sorte de monomanie passagère et ça m'énerve parce qu'il tient ça de moi.

 

Des kilomètres de lectures 

Depuis que j'ai emprunté l'édition anniversaire de Kind of Blue à la médiathèque de mon village fin mars, je suis moi-même reparti dans une période Miles Davis. Mais cette fois, histoire de faire les choses à fond, je me suis lancé dans la lecture de son autobiographie, ce que je voulais faire depuis des années.

Le livre est passionnant du début à la fin. Même si quelques sessions légendaires (comme justement celle de Kind of Blue) sont assez vite éludées, il passe en revu toute sa carrière avec une précision étonnante. Le ton et le style sont décontractés, comme si Miles était en train de nous raconter son histoire autour d'un verre. On remarque d'ailleurs assez vite ses expressions de langage récurrentes comme "shit", "it was bad" (pour dire que c'était très bien), "it was something else" et surtout les "motherfucker" (au moins un par page au début, moins à la fin... ou alors je me suis habitué). Je serais d'ailleurs curieux d'en parcourir une traduction française pour comparer. Cela s'explique car le livre a été retranscrit par Quincy Troupe à partir d'entretiens (des monologues ?) fait avec Miles.

On écoute donc le trompettiste nous raconter comment il a côtoyé tous les grands d'avant pour qui il était sideman (Charlie "Bird" Parker, Dizzy Gillespie...) et comment il a formé la plupart des grands d'après, ses sidemen devenus leaders et que l'on croise encore sur scène en 2015 (Herbie Hancock, Wayne Shorter, John McLaughlin, Marcus Miller).

Plus qu'un livre sur la musique, c'est aussi un témoignage très intéressant sur une époque (les clubs de jazz de la rue 52 de New York), un style de vie débridé (alcools, drogues, femmes), le tout saupoudré d'un racisme ambiant et permanent qui l'a rendu presque lui-même raciste dans l'autre sens, tellement il en voulait à tous les blancs. Et même si son point de vue sur les critiques, les politiques, la police et sur même l'histoire est souvent assez juste (comment peut-on dire que l'Amérique a été "découverte" alors que les Indiens y habitaient déjà ?), on sent bien qu'il est obstrué par une forte rancœur après des années et des années de racisme.

Quelle(s) aventure(s) !

More

Apprendre un instrument de musique par les jeux vidéo ?

par Yome NetSan @ 24 April 2015

J'ai toujours été partagé entre ma passion des jeux vidéo et celle de la musique.

J'ai souvent rêvé de faire une carrière dans un groupe de jazz-rock ou de me lancer dans le développement de jeux. Etrangement, j'ai beau être développeur C# depuis des années, la première option m'a toujours paru plus abordable, sans que je ne me lance vraiment...

Mais depuis que j'ai goûté à Guitar Hero sur Playstation 2, mes deux passions se sont retrouvées et je ne m'en lasse pas. D'autant que depuis quelques mois, la tendance c'est inversé et ce sont des jeux vidéo qui m'ont redonné le goût de jouer sur de vrais instruments !

 

Ca m'gratte !!

J'ai commencé à jouer de la guitare un peu avant mon bac, en 1998. J'avais emprunté la guitare classique que ma voisine n'utilisait plus depuis des années pour voir si je m'amuserais autant qu'avec mon clavier électronique. Un pote du lycée m'avait expliqué les bases pour déchiffrer des tablatures et un ami de mon père comment accorder l'instrument (ça peut aider). Je jouais surtout du k's Choice et du Smashing Pumpkins, principalement en grattant les accords et en chantant par dessus. Mes parents m'ont finalement offert cette guitare quand j'ai réussi l'examen en juin.

Au fil des années, j'ai eu une guitare électrique (Yamaha Pacifica 112L YNS), une folk électro-acoustique et un pédalier Digitech RP200. Je me suis vraiment pris au jeu et j'ai même fait 2 petits concerts avec un groupe pendant mes études à Annecy en 2002 et 2003 (photos du premier ici (impossible de remettre la main sur la vidéo), photos et vidéo du second ici). Ce n'était pas fameux, fameux mais bon...

En entrant dans ce qu'on appelle la "vie active", j'ai commencé à moins l'être... actif. Mon temps libre se passait de plus en plus sur mon ordinateur ou devant mes consoles. Mes guitares sont restées dans leurs étuis entre 2008 et 2014.

 

More

Le retour de la bande des héros

par Yome NetSan @ 17 April 2015

Personnellement, je n'ai jamais arrêté de jouer à Rock Band et Guitar Hero alors que la majorité du public s'est peu à peu détourné de ce genre de jeux. Du coup, je regarde avec un œil circonspect les annonces récentes de Rock Band 4 et Guitar Hero Live.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que les deux frères ennemis (l'un étant quand même développé par les anciens de l'autre) ne jouent plus vraiment dans la même cour. C'est n'est pas plus mal, cela dit, qu'ils se différencient autant.

 

Le rock bande toujours quatre fois

D'un côté, donc, Rock Band 4 dont on n'a pas encore vu grand chose mais qui promet de garder la compatibilité avec les instruments existants et les morceaux achetés en DLC dans les précédents opus. Plutôt sympa pour les amateurs fidèles comme moi.

Par contre, ils ont aussi annoncé un "retour aux fondamentaux". Exit donc les partitions de guitare pro et le clavier qui avaient été introduits dans Rock Band 3 ! J'espère au moins que la batterie pro (avec cymbales, instauré dès Rock Band 2) sera de la partie.

 

 

Mise à part ça... ben pas grand chose. Une jolie guitare était pré-commandable sur le salon PAX mais mise à part le look, aucune nouveauté.

Donc soit on ne nous a rien montré, soit il n'y a aucune innovation là où le 3ème épisode en avait peut-être trop fait. On a l'impression que ce jeu sera une sorte de Rock Band 2 mais pour Playstation 4 et XBox OneHarmonix promet de ne pas sortir plusieurs jeux à la suite mais plutôt d'enrichir celui-ci au fil des ans. On verra bien mais, en l'état, ce n'est pas lui qui me fera passer sur next-gen...

More

Maisons d'édition dédiées au jeu vidéo : le voisinage s'agrandit

par Yome NetSan @ 3 March 2015

En l'espace de quelques années, les ouvrages sur le jeu vidéo se sont multipliés et les maisons d'éditions dédiées ont poussé comme sur un plateau de Monopoly. Ce petit village a d'ailleurs vu l'arrivée d'un nouvel habitant fin février. Enfin... "nouveau" c'est vite dit...

 

Au commencement était Pix'n Love

Créé par des anciens de Retro Game MagazinePix'n Love est, à ma connaissance, le premier éditeur d'ouvrages dédiés au jeu vidéo. Spécialisés dans le rétro, ils commencent fort dès 2007 avec leurs mooks et des livres comme la Bible PC Engine ou l'Histoire de Nintendo.

Au fil des années, la petite entreprise de copains s'est fait de plus en plus connaître et a beaucoup grandie, avec les bons et moins bons côtés que cela implique. Je regrette par exemple le manque de communication en dehors de leurs annonces. Il est évident que l'on ne communique pas aussi facilement avec 300 passionnés qu'avec 3000 clients de plus en plus exigeants. Mais le blog (ou les blogs ?) et le petit Pix'n News étaient de très bon vecteurs pour partager une partie de la réalité d'une boite comme la leur.

 

Car le parcours de Pix'n Love a connu moult rebondissements, à commencer par...

 

La maison bonus : Omaké Books

Coup de théâtre fin janvier 2011, Florent Gorges, co-créateur de Pix, quitte ses camarades pour créer Omaké Books, sa propre maison d'édition. L'idée est de pouvoir se concentrer sur ses projets d'écriture ainsi que de sortir d'autres livres sans lien direct avec le jeu vidéo. Les deux éditeurs continueront néanmoins à travailler ensemble. Florent intervient toujours dans le mook, en plus d'écrire des biographies comme celles de Yoshihisa Kishimoto et Yoshitaka Amano. Une sortie coordonnée a d'ailleurs été organisée pour la Bible NES et le troisième volume de l'histoire de Nintendo, dont une version spéciale chez Pix'n Love.

Les sorties se sont donc multipliées et ont données lieu à de jolies pépites comme Le Franponais, Nos meilleurs souvenirs de jeux vidéo 8/16 bits, Basse Def ou Oak Oak. Plusieurs ouvrages nous ont aussi permis de découvrir l'envers du décor de NoLife (NoLife Story, Hard Corner, Les Oubliés de la Playhistoire), autant d'ouvrages qui n'auraient en effet sûrement pas pu paraître chez Pix'n Love.

 

Parallèlement, le recrutement a continué...

 More

Gēmu-kan V.2 : Les travaux commencent !

par Yome NetSan @ 19 February 2015

Cette semaine est à marquer d'une pierre blanche... ou plutôt d'une poutre.

En effet, ce lundi 16 février 2015, les travaux pour l’aménagement de notre grenier ont officiellement commencé ! Et cela inclus forcément la création de ma fameuse Gēmu-kan !

 

Gros travaux

Cette première partie du chantier est assurée par des artisans locaux. Le premier assure le plus gros : poser le plancher, monter les cloisons, faire l'isolation, remplacer l'escalier et réaliser les ouvertures (portes et velux). Le second a en charge la partie électrique, qui, vu l'installation que j'envisage, n'ets pas à négliger.

Une fois le gros des travaux effectués, il ne me restera en gros qu'à m'occuper des peintures et de l'aménagement.

Je ne ferai pas forcément un point d'avancement régulier mais pour quelque chose que j'imaginais durer plusieurs mois, j'ai l'impression que ça avance très rapidement.

Voici quelques images pour illustrer le "avant" et le "projet". 

Rendez-vous donc un peu plus tard pour les photos du "après"...

More

Catégories

Collection | Jeux Vidéo | Musique

Mots-clés

| | | |

The Next Penelope, so let her run !

par Yome NetSan @ 4 February 2015

On va finir par croire que je ne joue que français mais je n'ai aucun parti-pris sur ce point.

Et si, après la claque Pix the Cat (qui vient d'ailleurs de ressortir sur Steam), j'ai un nouveau coup de cœur pour un jeu bien de chez nous, ce n'est que le fruit du hasard.

 

 

 

Post-Arkedo

Après la fin du studio Arkedo (Nervous Brickdown et Big Bang Mini sur Nintendo DS, les Arkedo Series et Hell Yeah ! sur Xbox 360...), Aurélien Regard s'est lancé seul dans le développement de The Next Penelope.

Et quand il dit seul, c'est qu'il assume tout seul le code, les graphismes et la musique ! Le travail abattue est impressionnant, ainsi que son niveau de réactivité lorsqu'on lui fait des remarques.

More

Liens

NetSan NetworBouncing Around Euroom - My European Phish Journal
The Mook of LovePix'n Love Sakura 2009
Yome's TwitterMusique Vivante - Concerts



Check Google Page Rank


Recherche avancée

Now doing...

Now Playing...
Game Boy Advance
Mother 3

Now Playing...
Playstation 3
Rock Band 3

Now Playing...
Wii U
Kirby et le Pinceau Arc-en-ciel

Now Reading...
Pix'n Love
Pix'n Love #27

Now Playing...
Wii U
Super Mario 3D World

Now Playing...
Donkey Kong Country
Tropical Freeze

Now Playing...
Wii U
Mario Kart 8

Now Playing...
Playstation 3
Rock Band 3

Now Listening...
Wilco
Star Wars

Now Reading...
L'histoire des
Jeux Vidéo en France

Now Playing...
Game Boy
Super Mario Land

Now Reading...
Le Monde HS
Dali l'énigme sans fin