Home Studio

par Yome NetSan @ 20 November 2019

J'en parle depuis un moment mais voilà que je me (re)mets à la musique ! Comme si je n'avais déjà pas assez à faire avec mes jeux vidéo, mes livres, mes films...

Cela fait des années que je fais plus ou moins assidûment de la musique. Quand j'étais étudiant, j'avais même participé à 2 concerts et enregistré quelques trucs avec ma guitare acoustique ou le logiciel Music 2000. C'est encore disponible (je n'ai pas dit "écoutable") sur mon précédent site. Mais je ne vous donne pas l'adresse, bonne recherche ;)

Mais cette fois, je veux faire des enregistrements plus poussés. Donc je me suis équipé. D'abord d'une interface audio et d'un vrai micro. Depuis ce été, après avoir hésité pendant des années, je me suis mis à la batterie (l'envie date de l'arrivée de la batterie Pro de Rock Band 3). Et cet automne, j'ai eu une basse. Je m'entraine pour l'instant à gérer tout ça et à dompter le logiciel Studio One 4 avec des reprises.

J'espère pouvoir partager quelque chose rapidement et au moins comme ça, maintenant que c'est annoncé, ça va (peut-être) m'obliger à aller jusqu'au bout !

 

 

More

Catégories

Musique

Mots-clés

| | | | | | | | |

Jazz à Vienne 2011

par Yome NetSan @ 14 July 2011

Jazz à Vienne est fini pour cette année.

Grosse édition, à mon goût, avec beaucoup de grosses pointures et de bonnes découvertes. Nous sommes chanceux de pouvoir encore écouter certaines légendes des années 60/70, comme Herbie Hancock, Wayne Shorter ou Chick Corea, qui ont révolutionné le jazz et la musique en générale.

C'est un peu naïf, mais avec tous les musiciens qui sont venus durant cette édition du festival, imaginez ce que nous aurions pu avoir comme casting de rêve pour un hommage définitif à Miles Davis : Herbie Hancock, Wayne Shorter, Dave Holland, Chick Corea, Bennie Maupin, Wallace Roney, Al Foster, Lenny White, Marcus Miller...

Les deux concerts que j'aurais aimé faire mais que j'ai zappé sont Ayo (en première partie de Cindy Lauper) et Jamie Cullum. Les temps forts resteront pour moi l'éblouissante Hiromi, la relecture de Bitches Brew et la tempête de Return to Forever.

Voici la liste des concerts auxquels j'ai assisté avec les liens vers les articles correspondant :

Et enfin, voici quelques photos qui n'ont pas trouvé leur place dans les articles précédents. More

Jazz à Vienne - Lundi 4 Juillet 2011 : Hiromi & Ahmad Jamal

par Yome NetSan @ 5 July 2011

Troisième soirée à Jazz à Vienne sous le signe du piano et de la découverte.

Avec le temps menaçant de la journée, je m'étais équipé avec pull, blouson de cuir et chapeau chaud. Arrivé sur Vienne, il faisait grand beau et encore plus chaud que samedi ! La grimpette vers le théâtre antique a été suante...

Je n'ai pas refait l'erreur de me mettre au premier rang. Je pense que cette fois j'ai trouvé la meilleure place. Sur un banc en pierre à l'extérieur du part-terre de chaise, devant le passage qui longe les gradins. La distance est idéale pour avoir une bonne vue et un son équilibré. Ce banc étant surélevé par rapport aux chaises, le vue est vraiment parfaite et rien ne peut nous déranger.

Aller, un petit hamburger avec des chips et la lecture du hors série IG Magazine vont m'aider à patienter.

Peu de photo ce soir car mon super appareil a un problème de batterie. Les piles ne sont pas assez puissantes ou alors il a un problème de seuil de charge. Toujours est-il qu'après les photos de samedi, il ne veut plus s'allumer. Dommage, j'avais pris mon télé-objectif et avec ma position les photos auraient pu être bonnes.
Tiens d'ailleurs, contrairement à samedi, un gars de l'entourage d'Hiromi et Ahmad Jamal est venu dire aux photographes de ne rester que durant les deux premiers morceaux de chaque concert.

More

La chanson parfaite ?

par Yome NetSan @ 26 May 2010

Peu de chansons peuvent être qualifiées de "parfaites". Surtout que c'est très subjectif... mais j'entends par "parfaite" que chaque élément est excellent et que l'ensemble s'emboîte parfaitement et il ne s'agit pas forcément de "ma chanson préférée".

Pour ma part, il ne s'agit pas d'un morceau de Phish ou une chanson de Michael Jackson (quoi que Man in the Mirror tient le haut du panier) mais Photograph de Jamie Cullum.

Le morceau commence par une superbe mélodie au piano. Jamie Cullum commence ensuite à chanter avec sa voix caractéristique, à la fois rauque et douce. Les paroles sont magnifiques de justesses et sentent vraiment le vécu. Il est très facile (en tout cas pour moi) de s'identifier à cette histoire de souvenir remontant à la surface en regardant des photographies. Le fait que certaines situations de notre vie passée nous paraissent tellement éloignées de ce que l'on est aujourd'hui peut nous donner l'impression qu'elles auraient pu être vécues par quelqu'un d'autre. Jamie Cullum a d'ailleurs dit qu'il avait écrit cette chanson le 1er janvier 2005 après avoir retrouvé une boite de vieilles photos chez ses parents.
Le reste du groupe entre comme un seul homme au moment du refrain. La mélodie chantée est renforcée par les chœurs qui construisent des harmonies parfaites.
Lorsque l'on revient aux couplets suivants, les autres instruments se font plus discret tout en donnant de petits riffs bien sentis, notamment la basse.
A la fin des paroles vient une petite partie d'improvisation très jazzie avec un mega solo de piano. Sur l'album, on sent bien l'enregistrement live en une seule prise car le solo ne sonne pas "répété à outrance".
Un petit "Hey !" de Jamie rappelle le groupe à la fin du solo avec super effet bœuf. La mélodie de l'intro revient et enchaîne avec un dernier refrain.
La fin de la chanson reprend cette même mélodie en ralentissant jusqu'au silence.

Her name was written on a photograph,
Right next to her red, sunburnt face,
It all had happened in that long tall grass,
About a mile from her old place,
I can't remember how it started
and if it lasted that day in the sun.

We said that we were going to study hard,
We held our books instead of hands,
She held a blanket over cans of beer,
I can't deny I was so full of fear.
It's just another story caught up
in another photograph I found.
And it seems like another person lived that life
a great many years ago from now.

When I look back on my ordinary, ordinary life,
I see so much magic, though I missed it at the time.

And there's the first time that I tried that stuff,
I think I look a little green,
I remember throwing up behind a bush,
And I found it hard to use my feet,
And who's that easily led
little boy who's really off his head ?

It was the same night that I kissed that girl,
The tall one with the auburn hair,
I remember laughing 'cause to kiss me,
She had to sit down on a chair !
She tasted like the schnapps she'd drunk
and the cigarette she'd stolen from her mum.
And it's just another story caught up
in another photograph I found.

When I look back on my ordinary, ordinary life,
I see so much magic, though I missed it at the time.
Son nom était écrit sur une photographie,
Juste à côté de son visage rouge, brûlé par le soleil,
Tout ça est arrivé dans ces grandes et hautes herbes,
A à peu prêt un mile de son ancienne maison,
Je n'arrive pas à me souvenir de comment cela a commencé
et si cela a duré ce jour-là sous le soleil.

On avait dit qu'on allait travailler dur,
Nous portions nos livres au lieu de nous tenir la main,
Elle avait une couverture par-dessus des canettes de bières,
Je ne peux pas nier que j'étais plein d'appréhensions.
C'est juste une autre histoire capturée
dans une de ces photos que j'ai trouvées.
Et c'est comme si une autre personne avait vécu cette vie
un bon paquet d'années en arrière.

Quand je regarde à présent sur ma vie ordinaire, si ordinaire,
J'y vois tant de magie alors que je l'ai raté à l'époque.

Et voilà la première fois que j'ai goûté à ce truc,
Je crois que j'ai tourné au vert,
Je me souviens l'avoir jeté derrière un buisson,
Et qu'il était difficile d'utiliser mes pieds,
Et qui est ce petit garçon qui se laisse facilement emmené
et qui a l'air dans la lune ?

C'était cette même nuit que j'ai embrassé cette fille,
La grande avec les cheveux châtains,
Je me rappelle rigoler parce que pour m'embrasser,
Elle a dû s'asseoir sur une chaise !
Elle avait le goût du schnapps qu'elle avait bu
et des cigarettes qu'elle avait piquées à sa mère.
Et c'est juste une autre histoire capturée
dans une de ces photos que j'ai trouvées.

Quand je regarde à présent sur ma vie ordinaire, si ordinaire,
J'y vois tant de magie alors que je l'ai raté à l'époque.

 

Ce qui est renversant, c'est que l'album Catching Tales (2005) dont ce morceau est issu regorge de ce genre de chansons aux paroles, mélodies, solos quasi-parfaits. Je pense notamment à Oh God qui a à peu prêt la même construction mais dont les paroles me touchent moins et Get your way qui a un léger accent hip-hop.

Encore plus étonnant, cet album paraît sortie de nul part au milieu de la discographie de Jamie Cullum. The Pursuit, l'album suivant sorti en 2009 pourrait être la suite directe des albums précédents (TwentySomething et Pointless Nostalgic) dans le sens où ce sont beaucoup plus de pures albums de jazz. Catching Tales est au contraire très diversifié, plus pop et accessibles. Les mélodies et les harmonies de voix sont bien plus complexes que sur ses autres disques.

jamiecullum.com

Liens

NetSan NetworBouncing Around Euroom - My European Phish Journal
The Mook of LovePix'n Love Sakura 2009
Yome's TwitterMusique Vivante - Concerts



Check Google Page Rank


Recherche avancée

Now doing...

Now Watching...
Les Tortues Ninja - S01E01
Sur La Piste Des Tortues
Now Playing...
Android
Osmos HD
Now Listening...
Soundtrack - Elmer Bernstein
Ghostbusters Original Score
Now Reading...
Teenage Mutant Ninja Turtles
The Ultimate Visual History
Now Listening...
Soundtrack - John DuPrez
Teenage Mutant Ninja Turtles
Now Reading...
Omaké Books
Rétro Lazer #06
Now Listening...
Now Listening...
Now Watching...
Burger Quiz
Saison 4 Episode 5
Now Playing...
Switch
Super Mario Maker 2
Now Listening...
Phish
2019-11-29 Providence, RI
Now Listening...
Trey Anastasio
2019-10-15 Geneva, NY