Collection et rangements de vinyles

par Yome NetSan @ 24 juin 2016

Au début, il n'y avait rien. Ou si peu.

J'ai toujours gardé mes disques vinyles, que ce soit les 45 tours de dessins animés que les histoires lues ou les albums de Dorothée.
Dans mon adolescence, lors du passage aux CD, j'ai continué à acheter les disques de Michael Jackson dans ce format. Par la suite, j'ai gardé cette habitude pour les sorties liées à Phish. Mais alors que je n'avais plus de tourne-disque pour les écouter, ils restaient empilés sur une étagère.

 

Après toutes ces années, j'ai finalement racheté une platine en avril 2011, sur l'impultion de Kind of Blue.

Je me suis remis à acheté des disques vinyles et il a vite fallu trouver de quoi les ranger proprement. Mon choix s'est tourné sur des casiers en plastique noir très rigides distribués sur Planète Disque.

 

Mais avec mes deux boites et ma collectionnite aiguë, je me suis vite retrouvé à l'étroit. Alors, entre mai et août 2011, les deux casiers sont devenus huit.

 

Lire la suite de l'article ici...

Catégories

Collection | Musique

Mots-clés

| | |

Gēmu-kan V.2 : Ouverture officielle ! Prenez part à la visite...

par Yome NetSan @ 23 décembre 2015

Installation Rétro

 

Il n'y a pas que la HD et la 3D dans la vie d'un gamer !

C'est pour ça que sur l'un des côtés de ma Gēmu-kan (à gauche quand on est face à l'écran de projection), j'ai installé trois télévisions cathodiques pour y brancher mes consoles rétros. Tout est directement fonctionnel, il y a très peu de commutateur Péritel et aucun branchement à faire (mis à part les manettes, forcément). Entre ces "postes de jeu" se trouvent des étagères avec des jeux et quelques goodies.

 

Aller, on y va. Suivez le guide...

Les jeux Mega Drive, Master System (un seul), SaturnDreamcastWiiGame Cube et Wii U Une télévision avec les consoles Mega DriveSaturnSuper Nintendo et un bloc tiroirs de jeux SNES en loose
Les jeux Virtual Boy, NESFamicomSuper Nintendo, Super FamicomNintendo 64 (européens et japonais) Une télévision avec les consoles PSOne, PlaystationPlaystation 2DreamcastNintendo 64Game Cube et Game Boy Player
Les jeux PlaystationPlaystation Portable (et films UMD), Playstation 2Playstation 3XBox et XBox 360 Une télévision avec la NES, le CD-i ainsi que ses jeux et films), un attirail de pistolets (Zapper, etc.) et mon cher Virtual Boy

 

Lire la suite de l'article ici...

Gēmu-kan V.2 : Ouverture officielle ! Prenez part à la fin des travaux...

par Yome NetSan @ 23 décembre 2015

Depuis mi-Août, il s'en est passé des choses au deuxième étage ! Donc, avant de vous guider pour la visite complète de ma Gēmu-kan, un petit historique des derniers travaux s'impose...

 

Installation Hi-Fi

 

Avant d'aménager, il fallait commencer par l'installation audio-visuelle.

J'avais une centaine de mètres de câbles audio à fixer le long des murs avec des plinthes pour relier les 8 enceintes à mon ampli 7.1 Onkyo. Il ne fallait donc pas mettre en place les meubles tout de suite. La pose a été fait en une grosse soirée et j'ai rapidement pu tester le son en posant les enceintes sur des cartons : ça pète !

Oui, une centaine de mètres ! La pièce fait environ 50m² et on ne se rend pas compte comme ça part vite ce câblage. Surtout qu'il faut couvrir plusieurs fois certaines longueurs pour chaque voix...

 

Mais je n'en avais pas fini avec les branchements. En effet, j'ai centralisé sur l'ampli plusieurs sources (platine vinyles, Wii UXbox 360Playstation 3 et Freebox Revolution) sur une sortie unique : mon projecteur Full HD 3D BenQ.

L'installation de celui-ci n'a pas posé de problème a priori. L'artisan qui a fait l'installation électrique m'avait bien mis une prise de courant et une arrivée HDMI au plafond mais sans me demander à quelle distance du mur. J'ai donc dû ajouter une baguette passe-câbles d'un peu plus d'un mettre pour éviter que les fils ne pendouillent. C'est dommage mais pas bien grave...

 

 

Comme je l'avais évoqué précédemment, j'avais décidé de suspendre le carter de l'écran avec des crochets fixés au plafond. Je m'y suis repris à plusieurs fois pour faire les trous et poser les chevilles ad hoc mais ça tient bien !

Une fois les réglages faits sur le projecteur, j'ai enfin pu commencer à profiter de mon installation. L'image est vraiment bonne, que ce soit en 2D ou 3D.

 

 

Mais rapidement, j'ai constaté deux soucis.

Lire la suite de l'article ici...

Ma Collection Virtual Boy

par Yome NetSan @ 4 septembre 2015

Enfin !

Après plusieurs années, voici enfin que je mets à jour ma collection Virtual Boy et que j'en parle sérieusement sur Gamusik ! Cette console fait pourtant partie de mes préférées, tant elle est unique, atypique et mal aimée.
J'ai profité du déménagement en cours de ma collection du rez-de-chaussée au second étage pour faire un passage au "coin photo" du premier.

 

Lectures 2D

Comme beaucoup, j'ai découvert l'existence de ce qui s'appelait encore la VR-32 (Virtual Reality 32 bits) dans les magazines que je lisais en 1994, notamment Super Power et Player One.

A l'époque, plusieurs casques de "réalité virtuelle" avaient été plus ou moins annoncés par différentes société, dont SEGA. Mais, sauf erreur, Nintendo ont été les seuls à commercialiser une machine sur ce principe, bien que la notion de casque n'ait pas été retenue. Au final, il s'agit plus d'une paire de jumelles sur pied mais qui conserve un affichage innovant en 3D stéréoscopique (on voit la profondeur dans les images).

A cause de son affichage en rouge sur noir et de son concept à la marge, elle n'a malheureusement pas résisté à la Playstation et la Saturn. Cela peut se comprendre, même si ces deux machines ne jouaient pas vraiment dans la même catégorie (tiens, ça me rappelle quelque chose, non ? Wii ?)...

Sa durée de vie fut peut-être la plus courte pour une console depuis 30 ans : de juillet à décembre 1995 au Japon et d'août 1995 à mars 1996 aux USA !

 

 

Enchères 3D

Cantonnée aux marchés japonais et américains, cette console est restée pour moi un rêve d'adolescence pendant des années... jusqu'à mon entrée de la vie active et mon premier salaire !

J'ai découvert à ce moment-là eBay et j'ai vite réalisé que je pouvais acheter tout ce dont j'ai toujours rêvé... dans certaines proportions ! Entre deux disques promo de Phish, je me suis donc rappelé de cette console obscure et je suis passé à la caisse.

Le projet a assez rapidement pris les airs d'une petite affaire un peu ridicule : je commandais presque tout ce qui passait, souvent en plusieurs exemplaires, faisais livrer mes colis sur mon lieu de travail et stockais le tout sous mon bureau. Je revendais les doubles pour financer les prochains achats, reconstituant des consoles complètes à partir de pièces détachées, etc. J'ai pu faire ça sans compromettre le paiement du loyer parce que l'on était en 2003/2004. La folie du retro n'avait pas encore prise et, jusqu'en 2007/2008, j'ai pu compléter ainsi bon nombre de mes collections à moindre frais. Aujourd'hui, avec un salaire bien supérieur à celui que j'avais alors, il me serait impossible de refaire la même chose. Mais tout cela est une autre histoire...

Lire la suite de l'article ici...

88 Miles, retour vers le futur du jazz

par Yome NetSan @ 20 mai 2015

Mon fils est comme moi.
Depuis qu'il m'a vu jouer à Captain Toad Treasure Tracker et Super Mario 3D World et qu'il y a lui-même goûté, il ne parle plus que de ça à tout le monde. Il construit des niveaux en Clipo, fait des dessins et regarde des "Let's play" sur Youtube à tel point qu'il connait les niveaux par cœur avant même de les avoir atteint pour la première fois ! Il marche par "phases d'obsession" : avant ça c'était les trains, après les Lego et les Mixels et, dans une semaine, il aura oublié tout ça et sera parti sur autre chose.
C'est une sorte de monomanie passagère et ça m'énerve parce qu'il tient ça de moi.
[EDIT 2016 : j'avais raison, il est passé à Rayman (Origins et Legens) et Kirby]

 

Des kilomètres de lectures 

Depuis que j'ai emprunté l'édition anniversaire de Kind of Blue à la médiathèque de mon village fin mars, je suis moi-même reparti dans une période Miles Davis. Mais cette fois, histoire de faire les choses à fond, je me suis lancé dans la lecture de son autobiographie, ce que je voulais faire depuis des années.

Le livre est passionnant du début à la fin. Même si quelques sessions légendaires (comme justement celle de Kind of Blue) sont assez vite éludées, il passe en revu toute sa carrière avec une précision étonnante. Le ton et le style sont décontractés, comme si Miles était en train de nous raconter son histoire autour d'un verre. On remarque d'ailleurs assez vite ses expressions de langage récurrentes comme "shit", "it was bad" (pour dire que c'était très bien), "it was something else" et surtout les "motherfucker" (au moins un par page au début, moins à la fin... ou alors je me suis habitué). Je serais d'ailleurs curieux d'en parcourir une traduction française pour comparer. Cela s'explique car le livre a été retranscrit par Quincy Troupe à partir d'entretiens (des monologues ?) fait avec Miles.

On écoute donc le trompettiste nous raconter comment il a côtoyé tous les grands d'avant pour qui il était sideman (Charlie "Bird" Parker, Dizzy Gillespie...) et comment il a formé la plupart des grands d'après, ses sidemen devenus leaders et que l'on croise encore sur scène en 2015 (Herbie Hancock, Wayne Shorter, John McLaughlin, Marcus Miller).
Plus qu'un livre sur la musique, c'est aussi un témoignage très intéressant sur une époque (les clubs de jazz de la rue 52 de New York), un style de vie débridé (alcools, drogues, femmes), le tout saupoudré d'un racisme ambiant et permanent qui l'a rendu presque lui-même raciste dans l'autre sens, tellement il en voulait à tous les blancs. Et même si son point de vue sur les critiques, les politiques, la police et sur même l'histoire est souvent assez juste (comment peut-on dire que l'Amérique a été "découverte" alors que les Indiens y habitaient déjà ?), on sent bien qu'il est obstrué par une forte rancœur après des années et des années de racisme.

Quelle(s) aventure(s) !

Lire la suite de l'article ici...

La puissance au creux de votre main

par Yome NetSan @ 2 septembre 2013

J'ai profité de ma période Game Boy pour finir l'inventaire et les photos de cette collection en noir et blanc.

L'article précédent était déjà agrémenté de clichés de jeux dénudés mais comme c'est toujours agréable à reluquer, voici un peu plus de retro porn !

jeux japonais en boîteeuropéens en boîteeuropéens avec noticeeuropéens en loose.

 

Ensuite, j'ai fait un comparatif de jaunissement entre mes 4 consoles classiques (non Pocket, non Color, non Advance) de différentes provenances :

pack complet acheté sur Internetpack complet de mon enfance, un souk au Marocje ne sais plus...

...et des différences de vieillissement de l'écran !

 

Dans la boite de la console complète, j'ai trouvé ce qui doit être la toute première publicité pour les jeux et accessoires Game Boy de l'époque.
Et bien vous saurez que le jeu Alleway est en réalité un jeu de sport. Et oui, il s'agit d'une simulation de Ping-Pong ! En parlant de sport, Tennis et Golf sont visiblement le top en matière de ce qui se fait de mieux niveau réalisme... mouais.
A la fin des années 80, Nintendo proposait une batterie externe pour sa console. Une sorte de boitier séparé que l'on branchait avec un fil pour jouer ! Et ça ne dérangait personne...
Chose étrange pour SolarStriker, on ne décrit même pas le jeu. Heureusement, les images et le contexte permettent de comprendre à quoi l'on a affaire.
On nous apprend que, contrairement aux autres jeux certainement, la difficultée de Qix augmente à chaque niveau. C'est une révolution, il faut l'acheter ! On sera même amené à faire face à deux Qix au lieu d'un ! DEUX, t'entends ?! Mais, euh, c'est quoi comme jeu par contre ?
Enfin, on ne dirait pas comme ça mais Super Mario Land est "la meilleure aventure de Mario".

 

Et enfin, la notice de la console elle-même répond à une question qui fait débat depuis des années : on dit bien UN Game Boy (avec un espace) et une cassette (pas une cartouche) !

Un Game Boy et des Cassettes de jeu
Un Game Boy et des Cassettes de jeu

 

Un été monochrome

par Yome NetSan @ 31 août 2013

Wallpaper Stack Boy 5
Wallpaper Stack Boy 5
Le compagnon idéal des vacances, ça a toujours été le Game Boy et cet été, encore plus que les précédents, je l'ai passé dans un univers tout en nuances de gris/vert.

Tout a commencé par Pokémon Pinball que j'ai trouvé en brocante. Le jeu est plutôt bon mais il m'a surtout donné envie de ressortir Kirby's Pinball. A partir de là, j'ai voulu retrouver Revenge of the 'Gator que j'avais emprunté à un copain durant un été, il y a vingt ans. Les souvenirs de parties de Link's Awakening et Solomon's Club à la piscine d'Evian me sont alors revenus en tête.

L'envie de retrouver les jeux que j'avais eu étant enfant, quel que soit la console, a toujours été le principal moteur de ma collection. Mais avec l'augmentation des prix du retro, je me suis récemment décidé à arrêter les achats de jeux "par réputation" (Quoi ? T'as jamais fait Ico et Shadow of the Colossus ?! Il te les faut absolument !) pour privilégier les jeux qui m'intéressent vraiment, même en loose. Le but final peut surprendre dans un milieu de collection et de business : tout simplement jouer à moindre frais.

Cet été, je suis donc reparti en chasse et j'ai réussi à mettre la main sur les jeux suivants :

Nintendo World Cup : C'était l'époque où mon frère jouait au foot et moi je suivais un peu.
■ Castle Quest : un jeu obscur, entre le jeu de carte et les échecs. Je me revois y jouer en allant aux régates le weekend (oui, moi je faisais d'Optimist).
■ Qix
■ Sneaky Snakes
■ The Bugs Bunny Crazy Castle
■ The Chessmaster : Souvenir de mon époque jeu d'échecs et scoubidou. J'ai même participé à un tournoi. D'échecs, pas de scoubidou.
■ The Hunt for Red October (A La Poursuite de l'Octobre Rouge) : Acheté au Jouéclub de Thonon, un mercredi après-midi avant un ciné (Beethoven ou Les Valeurs de la Famille Adams).
■ World Bowling : Encore un jeu inconnu trouvé au Le Grand Passage. Les bacs de jeux pas chers de ce magasin genevois étaient une source inépuisable de découvertes !

Il y a 10 ans déjà, c'est au bord du Lac du Bourget que j'ai repris goût au rétro avec ma copine, une GBA SP Silver et un linker Sagame de 256Mb en jouant à Mario's Picross, Oracle of Seasons et Oracle of Ages.
A l'époque, nous avions vendus quelques uns de ses vieux jeux sans les notices. J'ai donc voulu reformer les paires :
■ Othello
■ Battletoads
■ Hook
■ Prince Vaillant
■ Snoopy's Magic Show
■ The Simpsons Bart vs. the Juggernauts

Comme si cela ne suffisait pas, Jibé, l'auteur de Basse Def, la BD en pixel-art sortie chez Omaké Books en juin dernier, c'est lancé dans une Pocket Adventure qui m'a maintenu dans l'ambiance tout l'été.

J'ai aussi profité des longues heures d'attente lors du festival Jazz à Vienne en juillet pour jouer sur ma GBA SP NES Edition et cela a d'ailleurs bien plu à Pix'n Love ! 

La quête a continué avec d'autres jeux auxquels j'avais joué sur les cartouches des copains ou qui m'ont fait envie pendant des années :

■ A Boy and his Blob The Rescue of Princess Blobette
■ Alleyway
■ Balloon Kid
■ Bart Simpsons Escape From Camp Deadly
■ Burai Fighter Deluxe
■ Nemesis
■ Nemesis II The Return of the Hero
■ Pac Man Special Colour Edition
■ Parodius
■ Pinball : Revenge of the 'Gator
■ Pop Up
■ SolarStriker
■ Super R.C. Pro-Am

L'été touche déjà à sa fin mais mais pas mes recherches. Il me reste en effet encore pas mal de jeux à trouver... même si, depuis un mois, ma priorité est ailleurs.

Lire la suite de l'article ici...

Liens

NetSan NetworBouncing Around Euroom - My European Phish Journal
The Mook of LovePix'n Love Sakura 2009
Yome's TwitterMusique Vivante - Concerts



Check Google Page Rank


Recherche avancée

Now doing...

Now Playing...
The Legend of Zelda
Oracle of Seasons

Now Listening...
Phish
2017-07-29 Baker's Dozen

Now Reading...
Miles Davis
33 1/3 : Bitches Brew

Now ...

Now Reading...
Pix'n Love
L'Histoire de Zelda vol. 1

Now Playing...
The Legend of Zelda
Oracle of Seasons

Now Playing...
Jeu de société
Kingdomino

Now Listening...
Miles Davis
Bitches Brew

Now ...

Now Playing...
Playstation Vita
Minecraft

Now Listening...
P!nk: Live From Melbourne
The Truth About Love Tour

Now Playing...
Android
Finding Teddy