Flashback : Un anniversaire en petites pompes

par Yome NetSan @ 24 juin 2018

Ce vendredi est sorti Flashback 25th Anniversary, éditée par les français de Microïds sur Nintendo Switch.

Il s'agit d'une réédition du fameux jeu de Paul Cuisset, sorti à l'époque sur Super Nintendo et Mega Drive. Malgré le fait que j'y ai principalement joué quand j'étais petit sur le console de Nintendo, c'est la version Sega que j'ai depuis quelques années (question de prix...).

Je me suis bien sûr procuré l'édition Collector, mais, en même temps, c'est la seule version physique qui existe...

 

Un jeu connu et reconnu

Le jeu en soit, on le connait : c'est une pépite à laquelle il faut avoir jouer.

Sur Switch, mise à part une sorte d'intro hors sujet à la Matrix avant le menu, c'est un portage quasi tel quel des premières versions consoles (intro lente et sans voix ni images de syntèse), à mille lieues du remake HD sorti en 2013 (que j'avais d'ailleurs bien aimé et qui contenait la version originale) ou même que la version HD redessinée d'Another World.

Ici, seules quelques options graphiques sont présentes pour activer ou non un effet "écran CRT", un filtre qui arrondi les pixels ou ajoute des parasites sur l'écran (j'ai pas compris l'intérêt).

Lire la suite de l'article ici...

Boites, incohérences et alcools

par Yome NetSan @ 1 septembre 2010

"Mais pourquoi tu gardes les boites ?"

L'autre soir, une amie à qui je montrais (en avant-première) mon outil de gestion de collection m'a posé cette question, suivie d'une évidence :

"C'est le jeu qui est utile."

Sur le coup, je n'ai pu lui répondre que :

"Parce que quand on collectionne quelque chose, il faut avoir l'objet complet, il ne suffit pas de n'en avoir qu'une partie."

J'ai ensuite trouvé une comparaison un peu plus explicite :

"Quand tu achètes un CD, c'est le disque qui est utile. Tu gardes pourtant la boite et le livret, non ? De la même manière, cela ne te viendrait pas à l'idée de n'acheter qu'un disque en vrac sans boite ni livret ?"

Elle a commencé à comprendre vaguement l'idée même si, pour elle, un CD et un jeu : "ce n'est pas pareil". Je précise qu'elle n'a pas de culture vidéoludique du tout : elle ne connait pas Pac-Man. Bon, en fait elle connait le jeu mais pas son nom. Attention, je ne dis pas ça péjorativement : elle est en train d'écrire une thèse sur Montesquieu et Voltaire et à l'inverse je n'ai aucune culture sur ces deux chanteurs ;-)

Alors oui, on pourrait argumenter qu'à l'heure actuelle, les téléchargements légaux reviennent à acheter un CD nu. Mais justement, ce genre d'achat est une aberration pour un collectionneur. Dans mon cas, c'est clair : si j'ai le choix entre une version numérique ou physique, la version physique aura toujours ma préférence. C'est d'ailleurs pour cela qu'il m'arrive de racheter des jeux ou des disques que j'avais déjà téléchargé lorsque la version numérique était la seule disponible (wipEout HD Fury)...

Mais j'ai surtout oublié un point important : les boites sont belles et portent la marque d'une époque, tout comme les pochettes de disque ou les affiches de films. Les illustrations des boites sont bien plus grandes et mieux mises en valeur que sur le jeu lui-même. Elles peuvent être ringuardes, kitches, pixelisées ou simplement magnifique. Et je parle même pas des version collector pour lesquels la boite fait partie de ce qui change par rapport à la version "simple".

 

 

Cette discussion m'a aussi rappelé certaines incohérences de mon enfance.

Comme je l'ai déjà expliqué, j'ai commencé ma vie consolesque par la NES avec le Pack Deluxe. A cette époque, sûrement grâce à l'impulsion de mes parents qui trouvait la poignée bien pratique, j'ai gardé la boite quasiment intacte. A l'inverse, les jeux ont pour la plupart vite perdu leur emballage carton pour ne conserver que leur étui noir et leur notice. Seules les dernières acquisitions les ont conservé comme Super Mario Bros. 3 ou Kabuki Quantum Fighter, le tout dernier jeu NES que j'ai acheté à l'époque (80F à Evian, fini d'une traite en une après-midi), bien avant ma période retro.

La GameBoy a eu un destin différent. La boite de ma console et celle de mon frère ont disparu et il en est de même pour celles des premiers jeux.
Il nous est même arrivé, dans un élan de générosité, de donner plusieurs jeux auxquels nous ne jouions plus beaucoup à d'autres enfants. Je me souviens particulièrement de ma séparation d'avec Sneaky Snakes que je recherche activement à présent. Il est parti dans les mains du fils d'amis de mes parents que je n'ai jamais revu. D'autres comme World Bowling ou Castle Quest, d'obscures pépites avec boite et notices en allemand trouvés à peu cher dans les bacs de soldes du Grand Passage à Genève, ont dû finir au Dock Games Chambéry... Je sais que j'y ai vendu pour une bouchée de pain des jeux Game Gear et GameBoy. Pour ces derniers, je n'ai retrouvé que quelques mois plus tard la boite carton, la notice, le maintient, bref, tout sauf le jeu, de Jurassic Park et The Chessmaster. Comme pour d'autres jeux DS, je ne sais pas ce qui m'a pris mais j'ai revendu ce que j'avais de Chessmaster sur eBay (Jurassic Park n'est pas partie et j'ai retrouvé le jeu seul bien des années plus tard). A peine un an plus tard, j'étais pris d'une nostalgie retro et j'ai commencé à racheté ces jeux vendus...

A l'arrivée de la Super Nintendo, j'ai été très déçu de ne pas retrouver dans la boite de mes premiers jeux (Blazing Skies, F-Zero et Super Soccer avec le Super Mario World de la console), un étui ou une seconde boite comme sur NES et GameBoy. Malheureusement, cette politique (d'économie ?) de Nintendo s'est poursuivi par la suite sur Nintendo 64, GameBoy Color, Advance et DS. J'ai donc été un peu obligé de garder toutes les boites de mes jeux. Seule celle de Super Mario All Stars a été perdue par un pote lors d'un prêt contre NBA Jam. J'ai gardé boite, notice et maintient de ce dernier pour les revendre bien des années plus tard, toujours sur eBay.
Quant à la boite de la console, mon frère se rappelle que j'en ai fait une base pour mes GI Joe... C'est possible, bien que je n'en ai aucun souvenir.

 

Mais pourquoi aguicher le visiteur avec de l'alcool dans le titre ?

Tout simplement car à l'époque, hormi les jeux GameBoy pour qui j'avais une grande valise de transport en plastique gris disparue je ne sais où (vendue ? donnée ?) et retrouvée dans une brocante il y a peu, nos jeux étaient rangés dans des boites d'alcool récupérées de nos parents : une grand boite de 3 bouteilles de vin en bois pour les jeux NES, boite de whisky pour les jeux Super NES.

Cette astuce permet de donner la meilleure réponse qui soit à la question qui a engendré cette réflexion. Une réponse tellement évidente qu'elle ne m'est pas vendue avant plusieurs jours d'introspection dans mes souvenirs de gamer barbu. Une réponse qui découle de la nature-même des boites, ce pour quoi elles ont été inventées :

"Elles sont pratiques pour le rangement..."

 

Liens

NetSan NetworBouncing Around Euroom - My European Phish Journal
The Mook of LovePix'n Love Sakura 2009
Yome's TwitterMusique Vivante - Concerts



Check Google Page Rank


Recherche avancée

Now doing...

Now Playing...
Playstation 4
Shadow Complex Remastered

Now Playing...
Playstation 4
WipEout Omega Collection

Now Reading...

Now Playing...
Android
Kanazawa Shogi 2

Now Playing...
Android
7 Wonders

Now Playing...
Jeu de société
7 Wonders + Leaders

Now Listening...
Magma
Mythes et Légendes : EPOK V

Now Reading...

Now Watching...
Burger Quiz
Saison 2 Episode 39

Now Playing...
Playstation 3
Minecraft

Now Playing...
Jeu de société
Takenoko + Chibis

Now Watching...
Ben Harper
Pleasure + Pain