Les Horloges

par Yome NetSan @ 22 avril 2016

Vous vous souvenez sûrement que j'étais allé voir des concerts de Phish aux Etats-Unis, il y a maintenant deux ans et demi (déjà ! O_o) ?
Vous vous souvenez probablement que j'étais accompagné, lors de ce voyage, par Gilles, un fan genevois ?
Vous vous souvenez peut-être enfin que, lors de notre dernier trajet en voiture entre Atlantic City et Philadelphie, il m'avait fait écouter son projet musical en cours de gestation ?

Et bien ce projet a vu le jour au début du mois d'avril !

 

Réglez vos montres !

C'est un conte musical qui s'appelle Les Horloges, composé et écrit donc par Philippe de Weck et Gilles Roux.

L'histoire est celle d'horloges (sans blague ?) vivant paisiblement dans leur village, bien réglées sur la cadence de leur roi. La vie s'écoule tranquillement au rythme des aiguilles.

Mais un imposteur se lève pour encourager les horloges à se libérer du tempo imposé par le roi, à se dérègler et à sonner quand bon leur semble. La révolte gronde pour gagner la liberté, mais celle-ci les mènera vite à l'anarchie...

L'histoire et les paroles se dévoilent dans un très joli livre-disque, richement illustré par Joana de Chambrier.

 

 

Réglez vos enceintes !

Mais contrairement à ce que l'on peut s'imaginer d'un disque pour enfants qui masquerait sa pauvreté musicale avec un visuel "tout mignon", le vrai enjeu est ici le plaisir des oreilles.

C'est vrai, ça ! Pourquoi nos enfants ne pourraient-ils pas écouter de la vraie bonne musique faite par de vrais bons musiciens ?

C'est ce que se sont dit les auteurs et chacun des douze morceaux (comme les heures d'un cadrant) reflète un style différent, de la folk au rock psychédélique des années 60/70 ! Les instruments sont variés et biens réels. Pas de boîte à rythme ou de clavier Bontempi : on imagine bien les doigts sur les cordes ! Les musiciens ne s'interdisent pas non plus les arrangements audacieux avec changements de rythme et solos de guitare (mention spéciale à la piste 6 "Anarchie, Liberté"). Ils se font plaisir et ils le partagent. On croit entendre parfois des relents du Pink Floyd des 60's ou des Grateful Dead.

Seules les parties chantées peuvent trahir la jeunesse de la cible d'origine. La voix me fait un peu penser à un conteur de chansons médiévales mais ce n'est pas un mal car cela colle très bien avec les paroles. Les textes sont intelligents et drôles, jamais niais ou trop enfantins. L'histoire a ses rebondissements et ouvre la porte à la discussion avec les plus jeunes.

Bref, c'est un vrai régal que d'ouvrir mon fils à cette musique que j'aime. Et pour une fois, les parents ne rechigneront pas à écouter le disque du fiston dans la voiture !

 

Je vous invite donc à visiter le site officiel du disque (leshorloges.com) où vous pourrez écouter des extraits, télécharger les paroles et prolonger l'expérience avec des fiche-jeux à télécharger.

Le disque est sorti chez Ad Vitam Records et est distribué par Harmonia Mundi (ce n'est pas rien). On le trouve pour l'instant en France à la Fnac et Leclerc ainsi qu'en en Suisse chez Paillot et Nature & Découverte.

Et sachez qu'alors que la tournée de promotion commence pour mon pote (interview radio, TV, France Musique demain matin...), le master vient d'être terminé pour la version... vinyle !

 

Catégories

Mon avis | Musique

Mots-clés

| | |

Gēmu-kan V.2 : Ouverture officielle ! Prenez part à la visite...

par Yome NetSan @ 23 décembre 2015

Installation Rétro

 

Il n'y a pas que la HD et la 3D dans la vie d'un gamer !

C'est pour ça que sur l'un des côtés de ma Gēmu-kan (à gauche quand on est face à l'écran de projection), j'ai installé trois télévisions cathodiques pour y brancher mes consoles rétros. Tout est directement fonctionnel, il y a très peu de commutateur Péritel et aucun branchement à faire (mis à part les manettes, forcément). Entre ces "postes de jeu" se trouvent des étagères avec des jeux et quelques goodies.

 

Aller, on y va. Suivez le guide...

Les jeux Mega Drive, Master System (un seul), SaturnDreamcastWiiGame Cube et Wii U Une télévision avec les consoles Mega DriveSaturnSuper Nintendo et un bloc tiroirs de jeux SNES en loose
Les jeux Virtual Boy, NESFamicomSuper Nintendo, Super FamicomNintendo 64 (européens et japonais) Une télévision avec les consoles PSOne, PlaystationPlaystation 2DreamcastNintendo 64Game Cube et Game Boy Player
Les jeux PlaystationPlaystation Portable (et films UMD), Playstation 2Playstation 3XBox et XBox 360 Une télévision avec la NES, le CD-i ainsi que ses jeux et films), un attirail de pistolets (Zapper, etc.) et mon cher Virtual Boy

 

Lire la suite de l'article ici...

Gēmu-kan V.2 : Ouverture officielle ! Prenez part à la fin des travaux...

par Yome NetSan @ 23 décembre 2015

Depuis mi-Août, il s'en est passé des choses au deuxième étage ! Donc, avant de vous guider pour la visite complète de ma Gēmu-kan, un petit historique des derniers travaux s'impose...

 

Installation Hi-Fi

 

Avant d'aménager, il fallait commencer par l'installation audio-visuelle.

J'avais une centaine de mètres de câbles audio à fixer le long des murs avec des plinthes pour relier les 8 enceintes à mon ampli 7.1 Onkyo. Il ne fallait donc pas mettre en place les meubles tout de suite. La pose a été fait en une grosse soirée et j'ai rapidement pu tester le son en posant les enceintes sur des cartons : ça pète !

Oui, une centaine de mètres ! La pièce fait environ 50m² et on ne se rend pas compte comme ça part vite ce câblage. Surtout qu'il faut couvrir plusieurs fois certaines longueurs pour chaque voix...

 

Mais je n'en avais pas fini avec les branchements. En effet, j'ai centralisé sur l'ampli plusieurs sources (platine vinyles, Wii UXbox 360Playstation 3 et Freebox Revolution) sur une sortie unique : mon projecteur Full HD 3D BenQ.

L'installation de celui-ci n'a pas posé de problème a priori. L'artisan qui a fait l'installation électrique m'avait bien mis une prise de courant et une arrivée HDMI au plafond mais sans me demander à quelle distance du mur. J'ai donc dû ajouter une baguette passe-câbles d'un peu plus d'un mettre pour éviter que les fils ne pendouillent. C'est dommage mais pas bien grave...

 

 

Comme je l'avais évoqué précédemment, j'avais décidé de suspendre le carter de l'écran avec des crochets fixés au plafond. Je m'y suis repris à plusieurs fois pour faire les trous et poser les chevilles ad hoc mais ça tient bien !

Une fois les réglages faits sur le projecteur, j'ai enfin pu commencer à profiter de mon installation. L'image est vraiment bonne, que ce soit en 2D ou 3D.

 

 

Mais rapidement, j'ai constaté deux soucis.

Lire la suite de l'article ici...

Ivre d'émotion, il pleure devant les Miz... et plusieurs fois !

par Yome NetSan @ 13 février 2013

26 Juillet 1997 Imperial Theatre
26 Juillet 1997 Imperial Theatre
Il y a 16 ans, j'ai eu la chance de passer une partie de mes vacances d'été aux Etats-Unis, à Long Island, et j'y ai fait deux découvertes musicales majeures, de celles qui me poursuivent encore aujourd'hui presque quotidiennement. J'ai déjà parlé en long et en large de la première, Phish, et aussi étrange que cela puisse paraître, je veux faire un article sur la seconde depuis l'ouverture de ce site.

Il s'agit du musical Les Misérables, que j'ai vu à Broadway à l'Imperial Theatre le 26 juillet 1997.

Ce jour là, j'ai vu un spectacle magnifique, plus proche d'un opéra que de ce que l'on s'imagine d'une comédie musicale. Pas de dialogues parlés entrecoupés de chansons, car ici tout est chanté. Pas non plus de danse, il n'y a aucune chorégraphie comme on en voit sur les récentes productions françaises car les chanteurs jouent réellement comme dans une pièce de théâtre, ou un opéra justement. Chaque thème correspond à un sentiment ou à une situation psychologique. Cela renforce la cohérence musicale de l'ensemble et rapproche certains personnages à des moments cruciaux de leur vie comme Jean Valjean qui décide de "disparaître" pour recommencer sa vie et Javert qui "disparaît" pour de bon, lui.

J'ai été aussi soufflé par la mise en scène, les jeux de lumières et les effets comme la scène tournante ou le voile semi transparent sur lequel sont projetés des images.
Mes amies et moi sommes sortis de ce spectacle complètement retournés émotionnellement et avons pleuré pendant encore 15 minutes dans la rue !

J'ai immédiatement acheté le double CD Original Broadway Cast Recording et je n'ai eu de cesse de l'écouter régulièrement durant toutes ces années, en essayant de visualiser les images figées dans ma mémoire. Il n'existe malheureusement aucune vidéo complète du spectacle tel qu'il est joué sur scène mais uniquement des concerts anniversaires (pour les 10 et 25 ans), en costumes et avec un minimum de mise en scène.

Lire la suite de l'article ici...

Un nouveau live de Phish, ça c'est Palace !

par Yome NetSan @ 25 septembre 2012

Un peu comme l'annonce à la dernière minute de l'année dernière, le dernier concert tiré des archives de Phish a été dévoilé la semaine dernière pour une sortie ce mardi.
December 6 1997 The Palace at Auburn Hills est un autre extrait de la tournée d'automne 1997, très justement baptisée "Phish Destroys America". Par le passé, livephish.com a déjà sortie pas mal de concerts de cette tournée comme celui du lendemain à Dayton, Denver en tant que Volume 11, le triple coffret Hampton/Winston-Salem de l'année dernière ou 2 des 3 concerts du nouvel an au Madison Square Garden (29/12 et 30/12).

Aussi bizarre que cela puisse paraître venant de moi qui ait découvert Phish en 1997 et qui ait téléchargé un nombre incalculable d'enregistrements de l'ère 97/98, je n'ai jamais écouté celui-ci. N'ayant entendu parlé du "Tweezabella" du second set que la semaine dernière, c'est avec un esprit vierge que j'embarque pour cette aventure.

Set 1

Le début du premier set est assez inhabituel et ressemble à un second set inversé avec Golgi Apparatus et Run Like An Antelope, deux chansons le plus souvent joués respectivement en rappel et en fin de set 2. Et ce deuxième morceau donne déjà le ton de la soirée sans qu'on s'y attende avec une improvisation de 10 minutes allant du funk au rock.
Train Song amène un petit moment de calme avant que les gars n'alternent les gros combos funky (Bathtub Gin > Foam et Fee > Maze) avec les chansons bien rock et rapides (Sample in a Jar et Cavern).
La fin toute douce de Fee s'enchaîne magnifiquement sur l'intro d'un Maze dirigé d'un bout à l'autre par Trey Anastasio. Le guitariste part dans toutes les directions (pour un labyrinthe ça se comprend) et termine à fond avant de revenir sur une fin tranquille. De vraies montagnes russes !

Lire la suite de l'article ici...

Catégories

Mon avis | Musique | Phish

Mots-clés

| | | | | | | |

[Concours] Gagne un coffret Chicago '94 de Phish

par Yome NetSan @ 27 juillet 2012

Le dernier coffret issu des archives de Phish est là !

Chicago '94 regroupe, comme son nom l'indique, deux concerts donnés par le groupe en 1994 au UIC Pavilion de l'université de Chicago à 5 mois d'interval, les 18 juin et 25 novembre.

43 morceaux, 4 sets répartis sur 6 disques et même les balances (soundchecks) de chaque soirée sont présents ! Le tout dans illustré par Jim Pollock.

Le coffret sort le 31 juillet et est disponible en pré-commande sur Dry Goods et livephish.com. Les concerts y sont même disponibles séparément en téléchargement : 6/18/94 et 11/25/94.

 

Et si tu es chanceux, j'ai un exemplaire à faire gagner en laissant un commentaire ici même en expliquant pourquoi tu aimerais avoir ce coffret.
Tu peux aussi tweeter la ligne suivante pour doubler tes chances :

Gagne le nouveau coffret Chicago 94 de @Phish sur #Gamusik http://tinyurl.com/Chicago94 @YomeNetSan

Le gagnant sera tiré au sort parmi les commentaires et les tweets faits entre maintenant et le Vendredi 3 Août 13:00 (heure française). Peuvent participer uniquement les personnes habitant en Europe et ne faisant pas partie de ma famille.

 

En attendant, voici les setlists avec pas moins de 3 extraits pour chaque concert à écouter et télécharger !

11/25/94
Disc Four
Set I
1. Llama (5:35)

2. Guelah Papyrus (5:46)
3. Reba (14:08)
4. Bouncing Around The Room (3:40)
5. Split Open And Melt (11:15)
6. Esther > (8:49)
7. Julius (7:27)
8. Golgi Apparatus (4:47)


Disc Five
Set II
1. 2001 > (4:51)
2. Mike's Song > (7:23)
3. Simple > (14:23)

4. Harpua > (15:59)
5. Weekapaug Groove > (10:31)
6. The Mango Song > (7:23)
7. Purple Rain > (5:43)
8. Hold Your Head Up (1:06)


Disc Six
Set II
1. Run Like an Antelope (13:11)


Encore
2. Good Times Bad Times (5:55)

Soundcheck
3. Chicago '94 Soundcheck Jam > (8:23)
4. Dog Log (4:58)
6/18/94
Disc One
Set I
1. Wilson > (5:11)
2. Rift (5:55)
3. AC/DC Bag > (6:31)
4. Maze (11:22)


5. The Mango Song > (7:26)
6. Down With Disease > (7:15)
7. It's Ice > (8:38)
8. Dog Faced Boy (2:18)
9. Divided Sky (14:34)

10. Sample In A Jar (5:13)


Disc Two
Set II
1. Peaches en Regalia > (4:05)
2. David Bowie (18:27)

3. Horn > (4:07)
4. McGrupp And The Watchful Hosemasters > (9:05)
5. Tweezer > (14:15)
6. Lifeboy (8:23)


Disc Three
Set II
1. You Enjoy Myself > (20:58)
2. Chalk Dust Torture (7:21)

Encore
3. Bouncing Around The Room > (3:39)
4. Tweezer Reprise (3:19)

Soundcheck
5. All Things Reconsidered (3:34)
6. How Many More Times (3:51)
7. Poor Heart (2:22)


English version here :
http://www.bouncingaroundeuroom.eu/post/2012/07/27/Give-Away-Win-a-Chicago-94-boxset.aspx

Catégories

Collection | Musique | Phish

Mots-clés

| | | | | | |

Ecoutez l'album d'Everyone Orchestra (pas encore)

par Yome NetSan @ 28 mars 2012

Brooklyn Sessions, le premier album studio d'Everyone Orchestra a été en partie financé par les fans sur KickStarter en décembre dernier.

Les personnes ayant participé au projet ont eu la chance de recevoir hier soir les liens de téléchargement pour l'album ainsi que les bonus extrait des sessions. Matt Bulter, le leader du groupe, nous a invités à partager l'écoute de cette excellente musique.

J'espère que vous serez autant séduits que moi et que vous achèterez l'album quand il sera disponible pour tout le monde au mois de mai prochain !

everyoneorchestra.com

 

 

 

[EDIT] Matt Bulter m'a demandé de retirer l'écoute de l'album tant qu'il n'est pas disponible à la vente, donc je m'exécute. Il sera disponible en ligne sur des services comme iTunes ou Bandcamp.

Liens

NetSan NetworBouncing Around Euroom - My European Phish Journal
The Mook of LovePix'n Love Sakura 2009
Yome's TwitterMusique Vivante - Concerts



Check Google Page Rank


Recherche avancée

Now doing...

Now Playing...
Super Nintendo
Super Bomberman 4

Now Playing...
Super Nintendo
Tetris & Dr. Mario

Now Playing...
Super Nintendo
Super Bomberman 5

Now Playing...
Nintendo 3DS
Metroid : Samus Returns

Now Playing...
Jeu de société
Profiler

Now Listening...
Weather Report
Japan Live '78

Now Listening...
Frank Zappa
Hot Rats

Now Reading...
Manga Splatoon
Manga Splatoon 01

Now Listening...
The Raconteurs
Broken Boy Soldiers

Now Reading...
Omaké Books
Pencil VS Camera

Now Playing...
Switch
Snipperclips

Now Playing...
Jeu de société
7 Wonders