Endless Ocean

par Yome NetSan @ 20 janvier 2010

J'ai finalement terminé Endless Ocean sur Wii, car oui, malgré son titre, ce jeu a une fin. Il n'y a d'ailleurs pas grand chose d'endless dans ce jeu après tout...

En effet, le territoire à explorer, bien que vaste, est délimité par, à l'est et au nord les côtes et à l'ouest et au sud l'océan ("trop dangereux").
La réalisation aussi montre rapidement ses limites bien que les images soient généralement magnifiques lorsque l'on se contente d'observer la faune et la flore à distance. Mais les problèmes de collisions sont assez nombreux au final (j'ai vu Borndarkad, mon dauphin, nager à travers une baleine bleue) et le manque de variété dans les animations nous rappelle que l'on est dans un simple jeu. Par exemple, lorsque l'on rencontre la grande baleine bleue au bord de l'océan, elle se contente de faire des allers-retours le long du grand fossé séparant la mer de l'océan. De la même manière, on peut "chevaucher" certains mammifères marins comme les baleines et les dauphins, mais ces derniers ne font que tourner en rond sur eux-même !
Je ne parlerai pas non plus des animations plus que risible des personnages humains sur le pont du bateau.

Un bateau online d'ailleurs car on y reçoit des emails nous donnant des indications sur nos découvertes ou nous demandant d'effectuer quelques missions. Rien de bien folichon (photographier un poisson particulier ou accompagner un touriste) et surtout rien de pressé. A chaque fois c'est genre "Prenez votre temps, si vous voulez pas le faire c'est pas grave" !

On peut finalement progresser dans l'histoire (oui il y en a une, sinon il n'y aurait pas de fin et on collerait au titre, ce serait con) en discutant avec la fille qui squatte le rafiot. Le but ultime étant de découvrir la "mère blanche", une baleine fictive qui est, en gros, une baleine bleu passé au Tipp-ex et qui en a grandit de trop. La croiser déclenche donc le staff roll mais on revient au jeu par la suite. On a alors l'éternité devant soit pour finir de dénicher tous les trésors oubliés sur les fonds et toutes les espèces de poissons, oiseaux, mammifères et crustacés du jeu.

Pour autant, c'est vraiment un jeu plaisant à jouer, calmement posé dans son canapé dans une ambiance tranquille. C'est assez relaxant de nager "librement" au milieu des poissons. Certains moments sont vraiment saisissant comme de croiser un cachalot au détour d'une barre rocheuse ou de voir émerger de l'angoissante nuit éternel au fond des abysses un calamar géant ! Des rencontres comme celles-ci, il y en a pas mal et à chaque fois, une sorte de "cinématique" se déclenche et le temps semble s'arrêter. A l'inverse, certains lieux pourtant propices au stress et aux rencontres étonnantes sont décevants de vide, comme le cimetière marin ou la cité engloutie.
Les musiques participent grandement au sentiment de plenitude. Il y en a quelques unes écrites pour le jeu et les autres sont des morceaux issus des albums de Hayley Westenra. Je ne connaissais pas du tout cette chanteuse néo zélandaise avant et c'est un tord. Elle a une voix vraiment magnifique.

C'est rare que j'utilise deux fois de suite le mot magnifique en parlant d'un même jeu...

La suite, Endless Ocean 2 Aventuriers des fonds marins (Blue World aux US, c'est quand même un peu moins kitch), sort en France le 5 février prochain. Elle devrait corriger et améliorer les points faibles du premier. Il y aura maintenant de réels dangers et certains carnassiers pourront même attaquer ! Parce que c'est sympa de ne pas avoir à se soucier de mourir mais tapoter un Grand requin blanc et n'avoir comme réaction de sa part qu'un petit sursaut ça fait pas très crédible...
J'espère que Hayley Westenra sera encore de la partie !

Pour le côté historique, il est bon de savoir que ces jeux rappellent grandement Everblue 1 & 2, sorties sur Playstation 2 en 2001 et 2002.

Je serais aussi très curieux de toucher à Aquanaut's Holiday : Hidden Memories sur Playstation 3 (version Koréene car sous-titrée en anglais contrairement à la japonaise), faisant lui aussi suite à 2 Aquanaut's Holiday sorties sur Playstation en 1995 et 1999.

Pour finir, voici quelques liens et quelques photos :
Site officiel anglais
Page Wikipedia française
Page Wikipedia anglaise, bien mieux fournie comme toujours
Page d'Endless Ocean sur le site officiel Nintendo
Page d'Endless Ocean 2 sur le site officiel Nintendo

Les commentaires sont clos

Liens

NetSan NetworBouncing Around Euroom - My European Phish Journal
The Mook of LovePix'n Love Sakura 2009
Yome's TwitterMusique Vivante - Concerts



Check Google Page Rank


Recherche avancée

Now doing...

Now Playing...
Playstation Portable
WipEout Pure

Now Listening...
Magma
Bourges 1979

Now Reading...
Rockyrama n°19
Juin 2018

Now Reading...
Pix'n Love
L'Histoire de Street Fighter

Now Listening...
Magma
Concert 1976 Opéra De Reims

Now Watching...
Burger Quiz
Saison 1 Episode ??

Now Watching...
Burger Quiz
Saison 1 Episode 73

Now Listening...
Magma
Rïah Sahïltaahk

Now Listening...
Magma
2018-07-11 Jazz à Vienne

Now Listening...
Thomas de Pourquery
2018-07-11 Jazz à Vienne

Now Reading...
Manga Splatoon
Manga Splatoon 03

Now Listening...
Marquise Knox
Black And Blue