[COLLECTION] Fiche Objet

Ajouté le 05/07/2017
Complet
Goodies


Mercredi 5 Juillet 2017 Théatre Antique, Vienne, France

Stacey Kent

Stacey Kent a commencé sa carrière musicale en interprétant des standards du jazz, de la bossa nova et de la chanson (y compris française) avant d’élargir son répertoire à des œuvres originales signées de son mari Jim Tomlinson et du romancier Kazuo Ishiguro. L’Américaine, qui partage sa vie entre le Colorado et Londres, apporte à ce vaste répertoire une élégance (très française aussi), une grande finesse vocale et une intelligence émotionnelle. Enregistré en compagnie de l’inséparable Jim Tomlinson (saxophone et flûte), de Jeremy Brown à la contrebasse et de Roberto Menescal à la guitare, Tenderly, son dernier album en date, sonne comme un retour aux sources. C’est à nouveau l’occasion pour la chanteuse de revisiter le Great American Songbook qui a bercé toute son adolescence.

Pour son invité spécial, le guitariste brésilien Roberto Menescal, c’est un retour aux racines de ce jazz qui l’inspira tant dans la fin des années 50 (notamment le Cry Me a River, de Julie London avec Barney Kessel à la guitare), à l’âge d’or de la bossa nova dont il fut l’un des artisans. Le premier enregistrement par le crooner brésilien Dick Farney de Tenderly, la chanson titre de l’album, date de 1947. Le thème illustre parfaitement ce “boa vizinhança” (bon voisinage) qui caractérisait alors les relations culturelles entre États-Unis et Brésil. Le même état de grâce habite aujourd’hui ce nouvel album au charme intemporel.

Stacey Kent (vcl), Jim Tomlinson (s/f), Jeremy Brown (cb), Graham Harvey (p), Josh Morrison (dms)

Jamie Cullum

Après le triomphe de ses albums Twentysomething (2003) et Catching Tales (2005), après avoir vendu plus de 10 millions d’albums dans le monde, sillonné les routes du globe et collaboré avec Stevie Wonder, Pharrell Williams, The Roots ou encore Clint Eastwood (pour la musique de Gran Torino, en 2009), le chanteur, pianiste et compositeur Jamie Cullum s’était octroyé une pause. En 2013, la star britannique faisait un retour plein d’assurance et nous visitait (Jazz à Vienne 2014) avec Momentum, son sixième opus. Le Just One of Those Things immortalisé jadis par Sinatra ou Ella Fitzgerald éclatait dès l’intro de l’album, asséné en compagnie du Count Basie Orchestra.

Avec ce sens de l’harmonie et le swing naturel qui le caractérisent, entre un certain classicisme jazz ripoliné à neuf et compositions pop, le natif de Rocheford (Royaume-Uni, en 1979) affiche des goûts éclectiques depuis ses débuts, il y a déjà quinze ans. Il débarque cette année à Vienne pour la troisième fois (2011, 2014, 2017) avec Interlude, son dernier enregistrement en date. Entouré de formations qui vont du sextet au big band, Jamie Cullum y réunit une douzaine de standards empruntés à Sarah Vaughan, Ray Charles, Dizzy Gillespie, Billie Holiday, Frank Sinatra, Cannonball Adderley et Jon Hendricks, orchestrés par l’ensemble Nostalgia 77, plus deux duos avec Laura Mvula et Gregory Porter (Don’t Let Me Be Misunderstood).

 

 

Vendredi 7 Juillet 2017 Théatre Antique, Vienne, France

Roberto Fonseca
ABUC + Special Guests : Eliades Ochoa & Daymé Arocena

Étoile du jazz cubain à la quarantaine (il est né à La Havane en 1975), neuf albums à son actif (le dernier en date s’intitule Ubuc), l’ex-pianiste du Buena Vista Social Club est l’un des héros de la nouvelle musica habanera. Prodige des claviers et de la percussion (il a débuté comme batteur), Roberto Fonseca suit de longues études musicales à La Havane. C’est la rencontre avec le saxophoniste Javier Zalba du groupe Irakere qui inspire Fonseca dans son écoute alternative de Keith Jarrett ou Herbie Hancock et des rythmes traditionnels. Associant bientôt cette richesse percussive cubaine au hip hop ou à la drum’n’bass, mêlant les racines africaines de la Santeria à la musique classique et au jazz (album Yo, en 2012), Roberto Fonseca est aujourd’hui considéré comme l’une des grandes figures du latin jazz, un héritier potentiel de Chucho Valdes.

Après un duo émouvant avec la chanteuse malienne Fatoumata Diawara (2014), le pianiste est de retour en compagnie d’Eliades Ochoa, l’une des dernières figures du Buena Vista Social Club et le plus célèbre des soneros cubains en activité. Il invite également Daymé Arocena, 25 ans, une chanteuse qui fait la liaison entre rumba traditionnelle, jazz, soul et culture yoruba.

Roberto Fonseca (p/k/vcl), Eliades Ochoa (vcl, g), Daymé Arocena (vcl), Ucha (vcl), Javier Zalba (s/f/cl), Jimmy Jenks (s), Matthew Simon (tp), Ramses “Dinamite” Rodriguez (dms), Adel Gonzalez (perc), Yandy Martinez (Electric & acoustic bass)

Angélique Kidjo's
Tribute To Celia Cruz Feat. Pedrito Martinez

Angélique Kidjo est une chanteuse à part, une puissante source d’énergie et de bonheur brut. Née en 1960 à Ouidah au Bénin, la tornade chante et danse depuis son plus jeune âge. Son idole s’appelle alors Miriam Makeba. Après avoir déjà rendu en 2009 un hommage à Nina Simone, Angélique Kidjo revenait au Théâtre Antique pour célébrer justement Makeba (Mama Africa, 2010). La voici à nouveau parmi nous pour, cette fois, un hommage à la grande chanteuse salsa Célia Cruz (1925- 2003).

Angélique Kidjo a créé ce projet en 2016 à New York, accompagnée pour l’occasion par l’un des maîtres de la musique afro cubaine moderne, le percussionniste Pedrito Martinez (un superbe album : Habana Dreams en 2016, avec Angélique Kidjo parmi les invités). La chanteuse béninoise désire refléter toute la beauté de sa connexion avec les musiques afro latines. Elle puise alors son inspiration dans le répertoire de Célia Cruz (Cucala, La Vida Es Un Carnaval…), mais visite également quelques perles latines comme la chanson péruvienne Toro Mata. Elle chante tout cela en tournant comme une toupie et en propageant son message d’amour, d’unité et de respect. Entre la force de Kidjo et la puissante aura de Cruz, la performance s’annonce des plus inspirantes.

 

 

Dimanche 9 Juillet 2017 Théatre Antique, Vienne, France

Trio Ponty / Lagrène / Eastwood

Ce trio franco-américain de luxe exclusivement composé d’instruments à cordes propose une manière unique de recomposer, au-delà de l’univers du swing auquel renvoient souvent les couleurs propres à la contrebasse, à la guitare et au violon. La réunion de Jean-Luc Ponty, Biréli Lagrène et Kyle Eastwood est le fruit d’une volonté exprimée par ces musiciens exceptionnels de se confronter à un répertoire de standards et de compositions personnelles qui deviennent, par la magie de leurs sonorités et de leurs styles propres, une nouvelle source de plaisir. Ce sont la jouissance de la maîtrise technique de haut vol, celle de la circulation rapide des idées, le sens de l’écoute partagée ainsi que cet art de saisir la balle au bond qui caractérisent les 14 cordes espiègles de ce triangle hors-norme, presque une harpe humaine !

Les trois monstres de technique ont laissé momentanément de côté leurs projets individuels pour vivre cette nouvelle aventure avec toute l’intensité qu’elle exige. L’été 2017 consacre ainsi l’avènement d’un trio inédit qui rassemble trois grands improvisateurs, trois générations du jazz d’aujourd’hui.

Youn Sun Nah

Troublante vocaliste sud-coréenne, Youn Sun Nah explore depuis une vingtaine d’années les arcanes d’un swing insolite. Son duo récurent avec le guitariste suédois Ulf Wakenus (qui fut longtemps la main gauche du géant Oscar Peterson) continue d’envoûter ses fans. L’intelligence de la diva de Séoul est de se tenir à l’écart du jazz pur, loin des fantasmes qu’éveillent la note bleue, la veine glamour et les standards. L’album Same Girl, largement récompensé en 2011 (Meilleur Album de Jazz Vocal pour l’Académie du Jazz en France), s’ouvrait pourtant sur My Favorite Things. Mais le standard signé Hammerstein & Rodgers était investi de façon tout à fait inédite, en un monologue lunaire accompagné au piano à pouce.

Youn Sun Nah se donne régulièrement la liberté de jouer sur plusieurs timbres et autant de registres : de l’onomatopée ciselée à l’unisson avec un instrument, de l’explosion aux pianissimos les plus diaphanes.

Youn Sun Nah (vcl), Jamie Saft (p/org/Rhodes), Brad Jones (cb), Clifton Hyde (g), Dan Rieser (dms)


Now Listening...
Stacey Kent : 2017-07-05 Jazz à Vienne, Théâtre Antique, Vienne, France
1x le 05/07/2017
Now Listening...
Jamie Cullum : 2017-07-05 Jazz à Vienne, Théâtre Antique, Vienne, France
1x le 05/07/2017
Now Listening...
Angélique Kidjo : 2017-07-07 Jazz à Vienne, Théâtre Antique, Vienne, France
1x le 07/07/2017
Now Listening...
Roberto Fonseca : 2017-07-07 Jazz à Vienne, Théâtre Antique, Vienne, France
1x le 07/07/2017
Now Listening...
Ponty/Lagrène/Eastwood : 2017-07-09 Jazz à Vienne, Théâtre Antique, Vienne, France
1x le 09/07/2017
Now Listening...
Youn Sun Nah : 2017-07-09 Jazz à Vienne, Théâtre Antique, Vienne, France
1x le 09/07/2017
Acheté le méme mois que :
liste
liste

Liens

NetSan NetworBouncing Around Euroom - My European Phish Journal
The Mook of LovePix'n Love Sakura 2009
Yome's TwitterMusique Vivante - Concerts



Check Google Page Rank


Recherche avancée

Now doing...

Now Watching...
Burger Quiz
Saison 2 Episode 12

Now Watching...
Burger Quiz
Saison 2 Episode 34

Now Playing...
Jeu de société
7 Wonders : Leaders

Now Listening...
Magma
Mekanïk Kommandöh

Now Playing...
Jeu de société
Colt Express + Diligence

Now Listening...
Soundtrack
Interview With The Vampire

Now Reading...
Anne Rice
The Vampire Lestat

Now Playing...
Jeu de société
Rolling Bandits

Now Playing...
Jeu de société
7 Wonders : Leaders

Now Playing...
Jeu de société
Kingdomino + Age of Giants

Now Listening...
Tryo
Faut qu'ils s'activent

Now Playing...
Playstation Portable
WipEout Pure