Moralité : il ne faut se jeter sur tout ce qui est retro

par Yome NetSan @ 17 mai 2011

Retro Gamer est un très bon magazine anglais sur les jeux retros qui a plusieurs années derrière lui. Il y a quelques années, je m'étais procuré plusieurs numéros dont la thématique m'intéressait (Metroid, Castlevania, WipEout...) et je le recommande chaudement. Les articles sont très biens documentés, le visuel est originale (old school dans la mise en page mais moderne dans la réalisation) et le contenu intéressant.

Ce mois-ci sort ce qui est visiblement le premier volume de la version française, renommée Retro Games. Pour être précis, il s'agit en fait d'une compilation d'articles parus dans différents numéros du Retro Gamer anglais. Ce qui fait que les sujets abordés sont très variés et le tout fait un peu "best of" des grands classiques : Pac-Man, Space InvadersMario Kart, Game Boy, Game & Watch, Intellivision, Amiga, etc. A coup sûr, le second numéro continuera dans la lignée avec la NES, Mario, Zelda, la Megadrive, etc. Le contenu est donc plutôt bon et intéressant.

 

Par contre, là où il va falloir qu'ils revoient leur copie, c'est au niveau de la relecture. Les articles sont traduits de l'anglais à l'arrache avec un nombre impressionnant de coquilles, d'oublis et, plus grave, d'erreur de sens. J'en ai repéré un bon paquet juste en feuilletant le magazine (sans lire d'article complet) :

  • Dès la couverture : The bitmap Brothers au lieu de The Bitmap Brothers et des pac-gommes jaunes et carrées (détails, certes, mais dès la couverture ça fait tâche)...
  • Resident Evil 0 sorti sur Nintendo 64 alors qu'il était prévu sur GameCube (la version anglaise de l'article parue dans le numéro 61 est correcte)
  • Le titre de l'article sur Mario Kart est traduit sur la première page mais pas les suivantes...
  • "Karts Owned" pour Peach et erreur de syntaxe pour Donkey Kong Jr. dans l'encadré des personnages de Mario Kart...
  • "What we think" pas traduit partout...
  • Les chronologies Castlevania et Mario Kart qui ne sont pas à jour (les articles d'origine datant d'avant Lords of Shadows et Mario Kart Wii)...
  • La légende du Space Invaders Wonderswan qui est celle du Sweet Invaders d'à côté...

Alors oui, n'importe quel magazine ou livre a son lot de boulettes, mais ici le niveau est tel que cela donne l'impression d'un gros foutage de gueule de la part de l'éditeur qui cherche à surfer sur la vague retro gaming. C'est une honte.

Au final, on en vient à se demander à qui s'adresse ce magazine. Avec un prix de 12,90€ (!), la cible n'est clairement pas le néophyte. Pourtant, le contenu ratissant large est visiblement fait pour ceux qui ne lisent pas déjà Pix'n Love... Avec un tel prix, on est en droit de s'attendre à un ouvrage de qualité. Le fond est bon mais on voit bien que l'éditeur s'en met plein les poches étant donné qu'il n'y a aucun contenu original (mise à part l'édito) car tout n'est que de la mauvaise traduction. Une chose est sûre, ce n'est pas la relecture qui a dû leur coûter bien cher...

Voici quelques liens que j'aurais dû lire avant d'acheter, avec d'autres perles :

 

Bref, je suis très déçu et je ne conseille pas ce magazine. Ne faîtes pas comme moi et gardez vos 12,90€ pour un Pix'n Love et demi ou pour la version anglaise !
Moralité...

 

Metroid : Other M - Europe Vs Japon

par Yome NetSan @ 27 octobre 2010

Metroid : Other M a été reçu très différement suivant les joueurs. Forcément, les plus déçus sont ceux que l'ont entend le plus. Même mon ami Motor Mike n'a pas accroché (lire son test sur Gamatonic). Pourtant, les tests de part le monde donnent au final des notes plutôt bonnes, avec une moyenne de 7,9/10 d'après GameRankingCette article sur Puissance Nintendo, bien que rédigé de manière humoristique, résume les différents blâmes donnés au jeu.

 

 

Trop facile
Non, je ne trouve pas. Ou alors je suis vraiment mauvais mais certains boss me donne quand même du fil à retordre. Pas moins que les précédents épisodes en tout cas.

 

Trop court
Histoire de point de vue. Moi qui n'ait pas énormément de temps pour jouer, une aventure de 8/10h me suffit largement et pour l'instant j'en suis à environ 6h.

 

Trop scripté
C'est vrai que l'ont a pas la sensation de se perdre dans un labyrinthe des 3 premiers Metroid (sur Famicom/NESGameBoy et Super Nintendo). Le début est en effet très linéaire mais, par la suite, il est possible de revenir dans les lieux déjà visités pour trouver les items manquants. Les passages secrets  nous ramènent alors aux fondamentaux de la série. Pour rappel, les épisodes sur GameBoy Advance (Fusion que je viens de re-finir en 3h19/53% et Zero Mission que je suis en train de re-re-faire [MAJ du 16/11/2010] fini à 86% en 5h 13m 12s[/MAJ]) et les Prime (GameCube, Wii et DS) étaient, eux aussi, très très guidées. Et pour une fois qu'on a un jeu Nintendo avec une vrai histoire (même si elle fait un peu remake de Fusion...), on ne va pas se plaindre !

L'introduction du jeu, magnifique...

 

Pas beau (à part les rayons qui font illusion deux minutes)
Non mais là il faut que les gens ouvre un peu les yeux. Il s'agit, pour moi, du plus beau jeu Wii, tout simplement. Alors bien sûr, il ne faut pas le comparer à Uncharted 2 (PS3), c'est sûr qu'il aurait mérité d'être en HD, mais la direction artistique est très fidèle à l'esprit Metroid, les effets de lumières sont magnifiques (rien que la Screw Attack est 1000x plus stylée que dans Metroid Prime 3). Le long tuyaux que l'ont parcourt en boule Morphing et qui nous fait passé par l'extérieur de la station, avec un zoom arrière nous montrant l'espace est très bien trouvé.

Et les cinématiques ? Superbement mises en scène, très bonne patte graphique, purée il vous faut quoi ? Vous avez vu quoi d'autre de cette qualité sur Wii ??!!
Le seul point où je rejoint les critiques est sur la musique. Quasi inexistante ou alors avec des thèmes mous du genoux, sauf lorsqu'il s'agit d'une reprise d'un précédent épisode, comme durant le combat avec Ridley.

 

Casualisé à mort
Où ça ? Une histoire de SF certes un peu classique mais clairement pas tout publique, une difficulté pas si accessible que ça, de l'action à tout va et de la prise de tête pour les passages secrets, je ne vois pas ce qu'il y a de casual là dedans... Rien que l'intro du jeu, magnifique, avec un Mother Brain vraiment repoussant fera fuir tous les casual gamers...

Pas super maniable à cause de la croix pour hamsters
Jouer avec une manette NES reste un must pour un Metroid (hors FPS). On est dans la lignée de Super Metroid et c'est exactement le but. Alors oui, dans certains passages de plate-formes en 3D, un stick analogique serait le bienvenue mais pour le reste c'est parfait. La vue à la première personne est bien géré, malgré certains passages où l'ont doit scanner un détail du décors pour faire avancer la scène, détail qui n'est pas toujours évident à trouver. Cela casse un peut le rythme, par exemple durant le premier combat avec Ridley, encore lui. 

La fin de Super Metroid

 

Pour rappel, voici les différentes "Get Item fanfares" au travers des ages :

NES : Metroid

Super Nintendo : Super Metroid


GameBoy Advance : Fusion


GameBoy Advance : Zero Mission


GameCube : Prime 1


GameCube : Prime 2


Wii : Prime 3


Wii : Prime 3 (petit item)

Wii : Other M

Et petit bonus, la version Metal

Alors oui, certains canons de la série passent à la trappe comme les petites boules d'énergie ou les missiles laissées par les ennemies lorsqu'on les détruit. Ceci est remplacé par une fonctionnalité de recharge en se "concentrant". Le nombre de missile est aussi bien plus réduit car au lieu d'en récupérer 5 à chaque nouveau "Missile Tank", le nombre n'augmente que de 1. Mais comme on peut les recharger quand on veut donc, cela ne pose pas trop de soucis. Pour l'énergie aussi on est plus limité et donc, sans boule violette pour se restaurer, le stress monte plus vite. Surtout que pour utiliser cette fameuse recharge, il faut être en dessous d'un certain seuil (donc être proche de la mort) et rester immobile, sans se faire toucher, pendant plusieurs secondes. Inutile de dire que si on doit le faire pendant un combat contre un boss, le stress monte alors très très vite ! Il n'est donc pas question d'avoir missiles ou énergie infinie.

Autre perte, la fameuse fanfare lorsque l'on trouve un objet (à écouter ci-contre). Elle est remplacer par un court bruit très...nul.

Enfin, pas une perte mais un changement, il est possible de trouver, en plus des "Energy Tank" qui ajoutent 100 points d'énergie, des "Energy Parts". Un peut comme les quarts de coeur de Zelda, il en faut quatre pour que l'énergie augmente de 100 points.

Autre changement qui tient plus de l'astuce scénaristique qu'autre chose : l'autorisation des armes. Dans tous les Metroid, Samus Aran commence l'aventure dépouillée de toutes ses armes et armures, généralement suite à une attaque qui les lui fait perdre. Mais cette fois, Samus est en pleine forme mais se voit refusé l'autorisation d'utiliser ses atouts par Adam Malkovich, le commandant de la fédération qui supervise les opérations dans la station spatiale où se déroule l'aventure. Cette dernière pouvant potentiellement être dans un mauvais état, l'utilisation de Power Bomb par exemple pourrait l'endommager. L'idée parait bonne mais tombe à plat quand l'interdiction porte sur les armures permettant à Samus de se protéger de la chaleur ou de se mouvoir dans l'eau. En effet, je ne vois pas le danger pour la structure de la station... Et plus tard dans l'aventure, Samus n'a plus à attendre d'autorisation d'Adam et s'autorise donc quelques armes... mais pas toutes ! Un peu illogique...

 



Une vidéo montrant un peu de gameplay...

 

 

 

Et bien moi, j'adore.

Malgré ses défauts, pour moi c'est simple : Metroid Other M est le Metroid qui j'attendais depuis le passage à la 3D et la déception de la vue FPS des Prime (même si j'ai été agréablement surpris par ceux-ci). Et j'en redemande ! Je n'ai pas hâte de finir celui-ci mais j'attends déjà une suite ! J'espère qu'il garderont ce gameplay à la troisième personne !

 

Je profite aussi de cet article sur ce jeu pour mettre en évidence le traitement du Japon par rapport au reste du monde en ce qui concerne le packaging.
La version japonaise est présentée dans un fourreau avec une ouverture permettant de voir les yeux de Samus se trouvant sur la boite intérieure. Son visage se trouvant des deux côtés, une fois au naturel, une fois avec un filtre vert, il est donc possible de la voir dans son armure avec ou sans visière. Rien à voir avec le montage à 2 balles de la version occidentale.
Le manuel aussi est bien plus beau que le notre, avec plusieurs images en pleine page et une couverture avec un volet qui se déplie.

La version japonaise (plus de photos ici)

La version européenne

 

Enfin, voici deux vidéos "bonus" :

La publicité américaine


Une fausse bande-annonce pour le film Super Metroid


Une déco qui m'est trop idéale !

par Yome NetSan @ 30 septembre 2010

Bonne surprise hier soir : mon frangin Caribou m'a offert un superbe élément de déco Metroid pour ma future salle de jeu. La compo ci-dessous est imprimée sur un panneau brillant de 180cm x 65cm et ça rend super bien. Vivement qu'on puisse commencer les travaux et que mon antre prenne forme !

 


Collections et Objets dans cet article

Collection Metroid

 
Poster Metroid 30 ans

Nouveau voyage retro

par Yome NetSan @ 4 septembre 2010

Pour la seconde fois cette année, je m'apprête à partir en vacances au Maroc avec ma petite famille.

Comme à chaque fois, je prépare quelques passes-temps vidéo-ludiques et cette fois, j'ai choisi un thème retro. Cette envie de vieilleries est motivée par mes derniers achats et la petite frustration de devoir déjà laisser le nouveau MetroidOther M acheté hier et qui ne passe pas sur ma vieille Wii...

Je prévois donc de partir avec ma GameBoy Advance NES et quelques jeux GameBoy que je n'ai jamais fini comme les 3 Castlevania (Dracula Densetsu, Dracula Densetsu II et Akumajô Dorakyura Dôku Naito Pureryôdo), Super Mario Land, Duck Tales et Metroid 2. Je vais prendre aussi ma SwanCrystal avec Gunpey et Buffers Evolution.

La DSi me suivra au cas où et pour prendre note de mes pas...

Bien entendu, je n'aurais jamais le temps de tous les finir en deux semaines (je ne vais pas là-bas pour jouer toute la journée non plus) mais je préfère avoir le choix...

Niveau lecture, comme j'ai fini la bio de Gunpei Yokoi, j'espère pouvoir finir les Chroniques de Player One que j'avais commencé en avril et recevoir à temps le Pix'n Love #14... Ce dernier contient d'ailleurs 2 interviews que j'attends avec impatience : Eric Chahi et Tim Wright (aka CoLD SToRAGE).

Parce que j'aime les grosse listes...

par Yome NetSan @ 20 juillet 2010

...et parce que je suis en train de mettre en place un outil de gestion pour ma collection de jeux, disques, dvds, livres, bandes-dessinées, etc., j'ai extrait une liste temporaire de mes jeux vidéo.
Temporaire car il n'y a pas toutes les données complètes (date, genre, détail), il n'y a pas les consoles, les accessoires, les figurines et autres goodies et qu'il manque encore des jeux (ceux sur PC notamment). L'outil que je prépare permettra de faire des recherches, des filtres, des recoupements, des stats, etc.

Toujours est-il que j'arrive ici au nombre de 449 jeux, toutes machines confondues. Certains jeux y figurent plusieurs fois car je les ai dans différentes langues (Européens / Japonais par exemple) ou en différents états (complet / loose).

Lire la suite de l'article ici...

L'affaire du moment

par Yome NetSan @ 13 juillet 2010

Pas de raison que je ne parle que de retro, il existe un magazine de jeux qui vaut aussi bien mieux que les autres : IG Magazine.

 

Et si vous hésitez à cause du prix de 8,50€ le numéro (je ne vais pas refaire la comparaison des 250 pages sans pubs d'IG avec la concurrence à 7,50€) et malgré le contenu très intéressant de chaque numéro (allez faire un tour sur ig-magazine.com et téléchargez les extraits gratuits), vous n'avez plus d'excuse :
Ankama fait une promo pour 15€ les 3 numéros (du 1 au 6) au lieu de 25,50€ !

 

3 packs existent permettant d'acheter soit les numéros #1, #2 et #3, soit les #4, #5 et #6 (en choisissant la couverture du #5 entre Mario et Zelda), soit de choisir les 3 numéros voulus (couverture Zelda uniquement pour le #5).

 

Les numéros suivants (#7 et #8) sont en vente au prix normal et le #9 arrive à la fin du mois avec, entre autres, des rétrospectives Metroid et Diablo, des dossiers sur l'infiltration, les jeux de combat et Duke Nukem, des reportages sur Psygnosis et The Bitmap Brothers, etc.

Nintendo DSi

par Yome NetSan @ 25 mai 2010

Et oui, je suis faible.

Suite aux différents problèmes de ma DS Lite blanche (j'ai oublié de parler de la fissure sur la charnière ainsi que le micro qui ne fonctionne pas bien et qui rend fou lorsque l'on doit jouer de la flute dans Spirit Tracks) et à une très bonne offre de Saturn à la Part Dieu à Lyon, j'ai craqué pour la Nintendo DSi bleue claire. je n'ai pas eu le choix de la couleur (ou alors je devais faire une croix sur le bon prix) mais l'aspect mat de ce bleu est vraiment très beau. Je n'aurais pas choisi ça de prime abord mais je ne regrette pas du tout.
J'ai aussi argumenté pour résister à la "petite" pression de Mel qui aurait plutôt été partante pour un DSi XL. Mais bon, faut pas déconner, une console portable doit le rester.

Comme l'a très justement fait remarqué Caribou "Purée elle est super lourde la DSi ??!!". Alors oui et non. La boite est en effet plus lourde que ce à quoi on peu s'attendre. Le déballage explique très rapidement cet excès pondéral et pourquoi Greenpeace a mis un carton rouge à Nintendo.

En effet, la documentation fournie avec la console est ridiculement énorme !
Je me suis amusé à sortir la balance de cuisine pour vérifier mes "craintes" :

  • La boite complète : 1,150 kg
  • La charge utile (console + chargeur + stylets) : 325 g
  • La documentation : 600 g

Quelques petites déceptions quand même. Ils font chier ces magasins avec leurs antivols ! La boite est cornée à plusieurs endroits à cause de ces fils de fers trop serrés. Et encore, j'ai pris la moins pire !
Visiblement, ce lot de console n'était pas destiné au marché française car ni la boite, ni la documentation ne propose cette langue. La conséquence qui dérange un peu est qu'il n'y a pas de carte de point Club Nintendo... j'ai envoyé un message sur le site de Nintendo pour voir ce qu'ils en disent. [MAJ] J'ai finalement eu un code pour 500 points club Nintendo par eMail.
Enfin, je m'attendais à avoir 1000 DSi Points lors de ma première connexion à la boutique DSi Ware mais j'ai appris que l'offre s'était terminé le 31 mars. Dommage.

N'empèche qu'avec la Wonderswan, ça fait 2 nouvelles consoles en un mois et trois depuis le début de l'année avec la Xbox 360.
Et niveau collection, je rêve toujours de retrouver la toute première DS que j'ai acheté la veille de la sortie en France, avec le packaging noir et la démo de Metroid Prime Hunters.

Premiers albums et voyage poussièreux

par Yome NetSan @ 20 avril 2010

Depuis de très nombreuses années, le premier album acheté lors d'une nouvelle année est pour moi une petite fête.

La date

La première chose que je faisais était de retourner le CD et de chercher le petit © 1996. Alors forcément, ce petit rituel s'est perdu au fil des ans avec l'arrivée des téléchargements, légaux ou non. Il arrive aussi plus ou moins tôt dans l'année. Soit parce qu'il n'y a pas d'album qui m'intéresse les premiers mois, soit parce que je ne les achète pas immédiatement (oui, ça arrive !).

 

Téléchargements de 2010 :

Vrais CDs de 2010 :

  • Tété : Le Premier Clair de l'Aube
  • Ben Harper and Relentless7 : Live from the Montreal International Jazz Festival
  • Bioshock Soundtrack (sortie en 2007 mais reçu en 2010)
  • Bioshock 2 Soundtrack (pas encore écouté, j'attends de finir le jeu)
  • k's Choice : Echo Mountain
  • Sarah Bettens : Nerver Say Goodbye (sortie en 2009 mais reçu en avril 2010)
  • Gaëtan Roussel : Giger
  • Sophie Hunger : 1983

Certains de ces albums vont me suivre, si tout va bien, au Maroc demain. Si tout va bien car, bien que cela à l'air d'être bon, les cendres risquent de remplacer le sable...

 

Mais qui dit vacances au soleil, dit aussi musique, jeux et lectures.

En 2006, lors de mon premier voyage dans ce pays, je jouais au Sodoku du Pr. Kawashima, à Tetris DS, Metroid Prime Hunters et à Tony Hawk's American Sk8land sur une DS Lite toute neuve. Cette année, je pars avec un Zelda à finir et 2 jeux français (entre autres, car oui, un linker c'est bien pratique en voyage).

 

Côté musique, j'écoutais du Benevento/Russo Duo sur mon HI-MiniDisc et du Dionysos (Monsters in Love) dans la voiture. Demain, les nouveautés du moment, donc, et d'autres disques plus vieux en "hommage" au précédent voyage (Belle Maman avait adoré Monsters in Love, donc j'amène la suite et l'album de Babet).

 

Je prends enfin de la lecture avec les Légendes Urbaines de Pix'n Love et les Chroniques de Player One. J'aurais aussi la collection de BD de Belle Maman (la Quête de l'Oiseau du Temps, Lanfeust, etc.)

Liens

NetSan NetworBouncing Around Euroom - My European Phish Journal
The Mook of LovePix'n Love Sakura 2009
Yome's TwitterMusique Vivante - Concerts



Check Google Page Rank


Recherche avancée

Now doing...

Now Listening...
Magma
Live Lille 1981

Now Listening...
Magma
BBC 1974 Londres

Now Playing...
Playstation Portable
WipEout Pure

Now Reading...
S.F.X. N°019
février 1995

Now Reading...
S.F.X. N°018
décembre 1994 - janvier 1995

Now Reading...
Anne Rice's
Interview with the Vampire #12

Now Reading...
Anne Rice's
Interview with the Vampire #11

Now Reading...
Anne Rice's
Interview with the Vampire #10

Now Listening...
Magma
Retrospektïw III

Now Listening...
Magma
Merci

Now Playing...
Switch
Yoku's Island Express (Démo)

Now Listening...
Phish
2018-08-31 Dick's